20 mai 2021 — Au moment où, les français peuvent de nouveaux consommer de l’alcool sur les terrasses des bars et des restaurants, des scientifiques de l’Université d’Oxford vont peut-être calmer leurs ardeurs.

Ils ont découvert que n’importe quelle quantité d’alcool avait un effet négatif sur le cerveau. Les auteurs de la nouvelle étude ont résumé que plus une personne boit, moins son cerveau a de volume.

Il est coutume de dire qu’un verre de vin par jour était bénéfique pour la santé, visiblement cela serait faux.

«Il n’y a pas de seuil pour la consommation d’alcool. Tout alcool est mauvais. Nous supposons également que l’alcool endommage le cerveau, et non des parties de celui-ci comme on le pensait auparavant », a déclaré l’auteure principale de l’étude Anya Topivala, professeure clinique principale à l’Université d’Oxford.

DIMINUTION DE LA MATIÈRE GRISE

Dans le cadre de ces travaux, des scientifiques ont utilisé des données de la biobanque britannique. L’étude a analysé les paramètres de 25 378 participants, selon leur âge, leur sexe, leur l’éducation, leur consommation d’alcool et mesurer ensuite la taille de leur cerveau par une IRM.

Après le recueillement de toutes ces informations, les volontaires ont subi des tests de mémoire.

Avec une consommation d’alcool plus élevée, on a constaté que la matière grise du cerveau avait diminué. Les chercheurs ont découvert que l’alcool peut amoindrir jusqu’à 0,8%  du volume de matière grise, même après ajustement des caractéristiques biologiques et comportementales individuelles. Cela semble être un petit chiffre, mais il est plus élevé que les indicateurs de l’influence d’autres facteurs de risque. Par exemple, c’est quatre fois plus que la consommation de  tabac ou une augmentation de l’IMC (indice de masse corporelle).

Des associations négatives ont également été observées entre la consommation d’alcool et l’intégrité de la substance blanche. En outre, les chercheurs ont constaté que l’hypertension artérielle et un IMC élevé augmentaient le lien négatif entre l’alcool et la santé du cerveau.

Cette étude contredit également les conclusions précédentes selon lesquelles boire du vin avec modération (par rapport à la bière ou aux spiritueux) a un effet positif sur la fonction cérébrale. Les auteurs du travail ont déclaré que tout alcool et toute quantité de celui-ci a un effet néfaste sur le cerveau.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV