Plus d’infos sur cette émission : Maxence Layet est journaliste et fondateur du magazine Orbs – L’autre Planète. Il vous présente une émission sur les origines de l’Art Brut. Son invitée : Sarah Lombardi, directrice de la Collection de l’Art Brut à Lausanne en Suisse, et commissaire de l’exposition L’Art Brut de Jean Dubuffet, aux origines de la collection visible jusqu’au 28 août 2016.

L’exposition intitulée L’Art Brut de Jean Dubuffet, aux origines de la collection, présente près de cent cinquante pièces issues exclusivement de notre fonds, et déjà sélectionnées par Dubuffet lui-même pour « L’Art Brut », l’exposition historique qui s’est tenue à la galerie René Drouin, à Paris, à l’automne 1949. Cette manifestation était la toute première organisée par l’artiste hors les murs de la Compagnie de l’Art Brut, avec pour cadre une galerie de la place Vendôme, dont les vernissages étaient très courus dans le Paris de l’après-guerre.
Revenir sur cet événement majeur quelque soixante-sept ans plus tard nous permet d’en mesurer l’audace et toute la portée critique : désigner en 1949 comme de l’art des travaux réalisés par des autodidactes étrangers au champ culturel questionnait la notion même d’art, et ce qu’elle représentait alors. Cette exposition nous permet aussi de rassembler des travaux collectionnés par Dubuffet entre 1945, début de l’aventure de l’Art Brut, et 1949, soit le noyau d’origine de la future Collection de l’Art Brut. Des dessins et sculptures d’auteurs aujourd’hui reconnus, comme Aloïse, Adolf Wölfli, ou encore Auguste Forestier, côtoient notamment des productions d’anonymes, des travaux relevant de l’art populaire ou de l’art naïf, et même quelques dessins d’enfants, tous regroupés en 1949 par Jean Dubuffet sous l’appellation d’Art Brut.

orbs_logo

Jean Dubuffet rue de Vaugirard, ca 1946 Photo : © J. Cordier / Archives Fondation Dubuffet, Paris
Aloïse Scène de baiser fleurie à la gouache, 1947 Mine de plomb et gouache sur papier, 120 × 75 cm Photo : Olivier Laffely, AN Collection de l’Art Brut, Lausanne
Auguste Forestier Sans titre, entre 1935 et 1949 Sculpture de bois et matériaux divers, hauteur 73 cm Photo : Marie Humais, AN Collection de l’Art Brut, Lausanne
Adolf Wölfli Saint Adolf mordu à la jambe par le serpent, 1921 Mine de plomb et crayon de couleur sur papier, 68 × 51 cm Photo : Marie Humair, AN Collection de l’Art Brut, Lausanne