fbpx

(SCIENCE) En savoir plus sur l’Univers grâce à l’horloge la plus précise du monde

10 septembre 2021 – Pouvons-nous faire mieux que nos horloges atomiques actuelles ? Il semble que oui. Le scientifique sino-américain Jun Ye et le Japonais Hidetoshi Katori ont remporté trois millions de dollars dans le cadre du Breakthrough Prize 2022 (catégorie physique fondamentale) en inventant une horloge qui se décalerait d’une seconde tous les… 15 milliards d’années. C’est presque l’âge de l’Univers.

ADIEU LE QUARTZ

Dans une horloge atomique “classique”, on expose les atomes à une haute fréquence générée par un oscillateur à quartz. Les électrons qui gravitent autour de l’atome passent à un niveau d’énergie supérieur : l’atome est excité. Un signal est renvoyé vers l’oscillateur. On obtient une fréquence extrêmement précise pour faire fonctionner l’horloge. Mais contrairement à l’invention de Ye et Katori, une horloge atomique se décale d’une seconde tous les 100 millions d’années.

Pour la nouvelle horloge, les deux scientifiques ont utilisé des lasers pour refroidir des atomes de strontium et récupérer le signal de leur vibration : nous avons ainsi des horloges à réseau optique. La fréquence des lasers est des centaines de milliers de fois plus rapide que celle des oscillateurs à quartz.

POURQUOI ÊTRE AUSSI PRÉCIS ?

Les applications sont multiples. Avec une telle précision, les observatoires pourraient mieux observer les trous noirs. Les GPS indiqueraient une position mille fois plus exacte. On pourrait également faire atterrir des vaisseaux sur Mars de manière plus précise.

On pourrait également mettre en application la théorie de la relativité d’Einstein : le temps ralentit lorsqu’on s’approche d’une masse importante. L’horloge à réseau optique pourrait ainsi différencier une roche solide d’une roche volcanique et anticiper d’éventuelles éruptions. En laboratoire, Jun Ye et Hidetoshi Katori ont remarqué que le temps passait plus lentement pour l’horloge lorsqu’on la place seulement quelques centimètres plus bas.

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CLIMAT) Un seul pays au monde semble en mesure de réaliser ses objectifs climatiques

21 septembre 2021 –  Pour de nombreux pays dans le monde la réalisation d’un certain nombre d’objectifs climatiques constitue un véritable défi. À un tel point que pour le moment un seul pays dans le monde semble en bonne voie pour réaliser ses objectifs. Il s’agit de la Gambie.

La Gambie est pour le moment le seul pays au monde à avoir obtenu une note climatique globale compatible avec les objectifs fixés par l’Accord de Paris. Pour rappel, il s’agit d’un traité international sur le réchauffement climatique adopté en 2015 qui est censé unifier toutes les nations dans une cause commune pour lutter contre le changement climatique. En effet, selon une étude du Climate Action Tracker a examiné l’Europe et 36 autres nations qui prend en compte de nombreux facteurs, comme les politiques climatiques nationales, les mesures et l’utilisation des terres, le soutien financier international et les objectifs climatiques fixés par ces pays. La Gambie semble pour le moment le seul pays en mesure de réaliser ses objectifs climatiques.

LA GAMBIE, UN EXEMPLE À SUIVRE

Selon l’étude, la Gambie n’est pas le seul pays en mesure de réaliser ses objectifs climatiques, d’autres pays comme le Costa Rica, le Maroc, l’Éthiopie ou le Royaume-Uni s’en rapproche, mais sont loin d’être au même niveau. La Gambie peut être considérée comme un exemple à suivre en raison des nombreuses actions qu’elle a mise en place pour le climat. Tout d’abord, le pays mise majoritairement sur les énergies renouvelables et dispose de l’une des plus grande installations solaires d’Afrique de l’Ouest. Le gouvernement gambien est également parvenu à restaurer 10 000 hectares de forêts, de mangroves et de savanes. Enfin, la Gambie s’est également engagée à limiter l’utilisation abusive des ressources forestières, il convertit également les terres agricoles inondées en rizières sèches. Ainsi, la Gambie semble sur le point de devenir un symbole pour tous les pays luttant pour la sauvegarde de notre planète.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-09-10T11:30:09+02:0010 septembre 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser