fbpx

(SCIENCE) Le calmar vampire mange de la poudre de cadavres dans les abysses

23 février 2021- Le calmar vampire ou vampire des abysses (Vampyroteuthis infernalis : le calmar de l’enfer) est un petit céphalopodes n’atteignant que 30 cm à l’âge adulte. Inoffensif pour l’homme malgré son nom, il vit dans les profondeurs des océans, quand ceux-ci sont chauds ou tempérés. Martin Košťák, paléontologue à l’université Charles de Prague explique : « La vie dans des niveaux stables à faible teneur en oxygène apporte des avantages évolutifs : une faible pression de prédation et moins de concurrence » pour la nourriture. Identifié comme étant une pieuvre en 1903 par le teuthologiste allemand Carl Chun, le vampire des abysses est une espèce panchronique ( ressemblant morphologiquement à des espèces éteintes) au manteau gélatineux qui varie du noir velours au rouge pâle, en fonction de l’éclairage.

Le vampire des abysses (Vampyroteuthis infernalis) est l’unique représentant connu encore vivant de l’ordre des Vampyromorphides. En effet, il possède des filaments sensoriels rétractiles uniques. Live Science rapportait le 21 février, que des scientifiques avaient redécouvert dans les réserves du Musée d’histoire naturelle de Hongrie, un spécimen vieux de plus de 30 millions d’années. D’après les récentes analyses, ils vivaient dans les abysses pendant l’oligocène (période datant de 23 à 34 millions d’années). La coquille interne de l’animal, qui mesurait une quinzaine de centimètres de long a permis d’estimer la taille du calmar à 35 cm environ, bras inclus. « Les ancêtres des calmars vampires habitaient des environnements peu profonds, mais ils étaient déjà adaptés aux conditions de faible teneur en oxygène » précise Martin Košťák. Encore aujourd’hui, il existe une vraie lacune dans les archives fossiles du crétacé inférieur, qui a commencé il y a environ 145 millions d’années. Même si on sait peu de choses concernant l’évolution des ces espèces évoluant en milieu anoxique (pauvre en oxygène) la vie en eaux profondes leur a peut-être permis de survivre à ce qui a tué les dinosaures non-aviens à la fin du crétacé.

LE VAMPIRE SE NOURRIT DE POUSSIÈRE DE CADAVRE

Le calmar vampire se nourrit de poussière de cadavres et d’excréments ! D’après Bruce Robison du Monterrey Bay Aquarium Research Institute, le comportement alimentaire du calmar vampire est singulier : passant (en solitaire) sa vie à 900 mètres de profondeur où les prédateurs sont peu nombreux, sa nourriture est rare : la neige marine est une pluie de détritus qui tombent vers les fonds des océans.

Dans les commentaires de l’étude on de Hendrik J. T. Hoving et Bruce H. Robison on peut lire : « Les produits alimentaires que nous avons trouvés dans le tractus digestif, dans les fientes et les régurgitations et que nous avons vu consommés au cours des observations in situ, ne sont pas représentatifs des proies vivantes capturées. Au lieu de cela, la nourriture des Vampyroteuthis se composait de morceaux de copépodes agglomérés, de boulettes fécales, de diatomées, de radiolaires et d’écailles de poisson, souvent noyés dans une matrice de mucus. La source la plus probable de ce mélange éclectique provient des agrégats de neige marine, y compris des structures de larvacés.»

Voir également les articles « La pieuvre a 8 cerveaux dans ses tentacules », « Un calmar géant en forme de trombone vivait 200 ans » et celui sur le fabuleux documentaire « La Sagesse de la Pieuvre »

Thierry Penin (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(OVNI) La communauté internationale des experts en OVNIologie répondra au gouvernement américain lors d’une conférence de presse

5 août 2021 – Des chercheurs universitaires et civils en OVNIologie ont décidé de se rassembler dans le cadre d’une conférence de presse afin de répondre au gouvernement américain, au pentagone et l’UAP task force. Cette conférence qui se veut internationale doit avoir lieu le 21 août 2021 et sera diffusée en simultané dans plusieurs grandes villes comme Paris, Barcelone ou Buenos Aires.

Cette conférence intervient à un moment phare pour l’OVNIologie, puisque le sujet des OVNIs n’a jamais été pris autant au sérieux par de nombreux états, et ce de manière totalement officielle. En l’occurrence cette conférence fait suite à l’annonce du gouvernement américain qui a ordonné au Pentagone, par un projet de loi du Congrès en décembre 2020, de rendre accessibles tous les dossiers classifiés sur les OVNIs à toutes les branches du Gouvernement, de la Défense et des Services de renseignement, au cours des 180 jours suivants (juin 2021). De fait, l’objectif de cette conférence de presse sera de permettre aux experts de l’ovniologie de s’exprimer sur le sujet OVNI et d’évaluer de manière indépendante le contenu des publications du Pentagone.

Cette conférence rassemblera de nombreux invités prestigieux notamment des grands noms de l’OVNIologie comme Ananda Bosman ou Yann Vadnais qui pourront s’exprimer à un moment clé pour le secteur qui grimpe en popularité. Une popularité qui devrait continuer à croître avec la reconnaissance de l’existence de PANs intelligents par le Département de la Défense américaine. Plus qu’une conférence de presse, cet événement sera un rassemblement d’experts qui permettra de coordonner de manière cohérente les récents résultats de recherche en discours scientifiques et de faire progresser notre compréhension des OVNIs/PANs. C’est donc une conférence de presse d’une importance capitale pour l’OVNIologie qui va se dérouler le 21 août et qu’il faudra donc scruter avec la plus grande attention.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-02-23T13:42:12+01:0023 février 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser