fbpx

(SCIENCE) Le plus vieil ADN du monde retrouvé sur un mammouth en Sibérie

19 février 2021 – En Russie de fossiles préhistoriques de mammouths, vieux de 1,65 million d’années, retrouvés dans les années 70, viennent d’être analysés. Jusque-là, les fossiles étaient conservés à l’académie russe des science, basée à Moscou.

Après analyse, l’ancienneté des génomes du mammouth russe dépasseraient de loin, celles du précédent record.

UN MAMMOUTH PLUS ANCIEN QUE LE NEANDERTAL

Ce record d’ancienneté était jusqu’alors détenu par un cheval, vieux de 500 000 à 700 000 ans.

« Les échantillons sont mille fois plus vieux que des restes de Vikings, et même antérieurs à l’existence des hommes modernes et des Néandertaliens », se réjouit le superviseur de l’étude parue dans la revue scientifique Nature, Love Dalen ».

UNE ESTIMATION REVUE A LA HAUSSE

Les chercheurs sont parvenus à extraire les données génétiques des mammouths, à partir d’une infime quantité de leur poudre dentaire, un échantillon comparable à « une pincée de sel pour assaisonner un plat », s’en amuse Love Dalen, qui est également professeur de génétique et membre du « Centre de paléontologie de Stockholm », lors d’une conférence de presse.

Mais, malgré le peu de d’éléments en leur possessions, les scientifiques ont réussi à séquencer des millions de « paires de base » : les éléments constituant un ADN. C’est ce séquençage qui leur a permis d’estimer l’âge des mammouths, de façon de manière plus exacte, que les preuves géologiques dont disposaient les chercheurs jusqu’alors.

Résultat : le plus ancien des mammouths analysés, que les scientifiques surnomment « Krestovka », c’est révélé encore plus ancien que les premières estimations, il aurait 1,65 millions d’années, le second Mammouth « Adycha » aurait 1,34 millions d’années, et le plus jeune des trois, « Chukochya » est estimé à 870 000 ans.

Samuel Agutter (rédaction bltv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(OVNI) La communauté internationale des experts en OVNIologie répondra au gouvernement américain lors d’une conférence de presse

5 août 2021 – Des chercheurs universitaires et civils en OVNIologie ont décidé de se rassembler dans le cadre d’une conférence de presse afin de répondre au gouvernement américain, au pentagone et l’UAP task force. Cette conférence qui se veut internationale doit avoir lieu le 21 août 2021 et sera diffusée en simultané dans plusieurs grandes villes comme Paris, Barcelone ou Buenos Aires.

Cette conférence intervient à un moment phare pour l’OVNIologie, puisque le sujet des OVNIs n’a jamais été pris autant au sérieux par de nombreux états, et ce de manière totalement officielle. En l’occurrence cette conférence fait suite à l’annonce du gouvernement américain qui a ordonné au Pentagone, par un projet de loi du Congrès en décembre 2020, de rendre accessibles tous les dossiers classifiés sur les OVNIs à toutes les branches du Gouvernement, de la Défense et des Services de renseignement, au cours des 180 jours suivants (juin 2021). De fait, l’objectif de cette conférence de presse sera de permettre aux experts de l’ovniologie de s’exprimer sur le sujet OVNI et d’évaluer de manière indépendante le contenu des publications du Pentagone.

Cette conférence rassemblera de nombreux invités prestigieux notamment des grands noms de l’OVNIologie comme Ananda Bosman ou Yann Vadnais qui pourront s’exprimer à un moment clé pour le secteur qui grimpe en popularité. Une popularité qui devrait continuer à croître avec la reconnaissance de l’existence de PANs intelligents par le Département de la Défense américaine. Plus qu’une conférence de presse, cet événement sera un rassemblement d’experts qui permettra de coordonner de manière cohérente les récents résultats de recherche en discours scientifiques et de faire progresser notre compréhension des OVNIs/PANs. C’est donc une conférence de presse d’une importance capitale pour l’OVNIologie qui va se dérouler le 21 août et qu’il faudra donc scruter avec la plus grande attention.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-02-19T13:32:34+01:0019 février 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser