fbpx

(SCIENCE) L’étude de virus préhistoriques permettra de mieux appréhender les pandémies modernes

18 février 2021 — Le laboratoire « Vector » a annoncé le début des recherches sur les virus préhistoriques. Les scientifiques ont extrait les échantillons des restes d’animaux enfouis dans le pergélisol.

Les spécialistes du centre de recherche « Vector » prévoient d’étudier des échantillons de tissus mous d’animaux du musée des mammouths de l’Université fédérale du Nord-Est. Les biologistes veulent en extraire l’ADN et l’ARN de virus conservés dans le pergélisol afin d’évaluer la biodiversité de ces organismes il y a plusieurs milliers d’années.

Premier objet de recherche, les experts ont choisi les restes d’un cheval préhistorique, dont l’âge est d’environ 4500 ans. Ils ont été retrouvés en 2009 en Yakoutie. Les scientifiques ont également déclaré qu’ils prévoyaient d’enquêter sur les restes de mammouths, d’orignales, de chiens, de perdrix, de rongeurs, de lièvres et d’autres animaux préhistoriques.

©s-vfu

DES TISSUS FOSSILISÉS BIEN CONSERVÉS

Les restes d’animaux anciens sont stockés dans des réfrigérateurs spéciaux, où la température est maintenue entre -16 ° C et -18 ° C. Pour l’échantillonnage, les scientifiques ont dû réduire en poudre une partie des tissus fossilisés. Cela a permis aux biologistes d’atteindre les tissus mous et de prélever des échantillons. Les chercheurs prévoient désormais de mener des procédures d’analyse standard – pour isoler les acides nucléiques et effectuer un séquençage à l’échelle du génome pour obtenir des informations sur la biodiversité des micro-organismes.

«Si les acides nucléiques ne subissent pas de destruction, nous pourrons obtenir des données sur leur composition et établir comment cela a changé, quel a été leur développement. Nous serons en mesure d’obtenir des tendances significatives qui déterminent la situation actuelle et la capacité d’analyser le potentiel épidémiologique des agents infectieux que nous connaissons actuellement », déclare Olesya Okhlopkova, chercheuse au Département de biophysique du centre Vector.

On espère que ces virus préhistoriques ne provoqueront pas de nouvelle pandémie mais qu’ils aideront à comprendre à quoi ressemblait la biodiversité de ces organismes il y a plusieurs milliers d’années.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(OVNI) La communauté internationale des experts en OVNIologie répondra au gouvernement américain lors d’une conférence de presse

5 août 2021 – Des chercheurs universitaires et civils en OVNIologie ont décidé de se rassembler dans le cadre d’une conférence de presse afin de répondre au gouvernement américain, au pentagone et l’UAP task force. Cette conférence qui se veut internationale doit avoir lieu le 21 août 2021 et sera diffusée en simultané dans plusieurs grandes villes comme Paris, Barcelone ou Buenos Aires.

Cette conférence intervient à un moment phare pour l’OVNIologie, puisque le sujet des OVNIs n’a jamais été pris autant au sérieux par de nombreux états, et ce de manière totalement officielle. En l’occurrence cette conférence fait suite à l’annonce du gouvernement américain qui a ordonné au Pentagone, par un projet de loi du Congrès en décembre 2020, de rendre accessibles tous les dossiers classifiés sur les OVNIs à toutes les branches du Gouvernement, de la Défense et des Services de renseignement, au cours des 180 jours suivants (juin 2021). De fait, l’objectif de cette conférence de presse sera de permettre aux experts de l’ovniologie de s’exprimer sur le sujet OVNI et d’évaluer de manière indépendante le contenu des publications du Pentagone.

Cette conférence rassemblera de nombreux invités prestigieux notamment des grands noms de l’OVNIologie comme Ananda Bosman ou Yann Vadnais qui pourront s’exprimer à un moment clé pour le secteur qui grimpe en popularité. Une popularité qui devrait continuer à croître avec la reconnaissance de l’existence de PANs intelligents par le Département de la Défense américaine. Plus qu’une conférence de presse, cet événement sera un rassemblement d’experts qui permettra de coordonner de manière cohérente les récents résultats de recherche en discours scientifiques et de faire progresser notre compréhension des OVNIs/PANs. C’est donc une conférence de presse d’une importance capitale pour l’OVNIologie qui va se dérouler le 21 août et qu’il faudra donc scruter avec la plus grande attention.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-02-18T15:39:43+01:0018 février 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser