Découvrez BTLV, le média N°1 sur le mystère et l'inexpliqué (Replay/Podcast/rédactionnel)

Pour accéder à toutes nos interviews audio et vidéo
Rejoindre BTLV

5 juin 2020 – Le nœud de Conway n’est pas un simple nœud de chaussure. Il est impossible à dénouer. Visualisé un nœud sur une corde. Maintenant, imaginez que les deux extrémités de cette corde sont nouées, formant ainsi un cercle de corde. Vous comprenez maintenant la difficulté.

Cela fait près de 50 ans que cette énigme tient les mathématiciens les plus chevronnés en haleine. Il n’aura fallut qu’une petite semaine à Liza Piccirillo, une jeune texane diplômée pour la résoudre. Il s’agit du nœud de Conway.

Le mathématicien John Horton Conway, qui donna son nom au nœud, a démontré que celui ci était composé de 11 croisements.

Mais difficulté supplémentaire, celle qui intéresse les experts, l’énigme autour du nœud résidait dans le fait de savoir s’il était ce qu’on appel une « tranche ». Autrement dit, le nœud peut-il être obtenu dans une sphère coupée en 4D.

IL N’Y A PAS UN, MAIS DEUX NOEUDS

Pour résoudre cette énigme, Liza PICCIRILLO s’est basée sur plusieurs propriétés mathématiques de la théorie des nœuds. En fait, certains nœuds sont sujets à des mutations qui leur donnent un « faux jumeau », un deuxième nœud pratiquement identique au premier.

En effet, les deux nœuds présentent une différence notable : l’un des croisements est inversé par miroir. Une seconde propriété de la théorie des nœuds explique que dans le cas de cette mutation, si l’un des nœuds est tranche, le deuxième l’est aussi. Or, ce deuxième nœud est moins compliqué, ce qui à permis à Liza de le réaliser et de prouver qu’il n’était pas tranche, résolvant ainsi l’énigme du nœud de Conway.

La rédaction btlv.fr (source résultats de recherches Liza Piccirillo)