fbpx

(SCIENCE) Pourquoi a-t-on encore des moustiques en décembre ?

2 décembre — Le froid nous a envahi mais les moustiques sont toujours là. En France, 65 espèces sont recensées. Mais pourquoi ces moustiques restent sur notre territoire de plus en plus tard ?

COMMENT ARRIVENT-ILS À SURVIVRE ?

Se réveiller en pleine nuit à cause de bourdonnement insupportable et de piqures par dizaines sur tout notre corps, c’est le fardeau que nous devons porter l’été. Mais le phénomène reste de plus en plus tard dans l’année et ne disparait pas complètement au fil des saisons.

Sur la carte vigilance moustique, en France, 17 départements sont touchés et sont classés en zone orange donc un risque de piqûre et de prolifération possible. Le reste de la France est en jaune ce qui veut dire que la multiplication dans la zone est favorable.

Ils peuvent hiberner pendant les six mois les plus froids de l’année car ils ont la capacité de se mettre en dormance c’est-à-dire un état de larve. En général, ils ressortent au printemps lorsque le climat devient plus doux et humide.

Les entomologistes, scientifiques professionnels ou amateurs pratiquant l’étude des insectes, ont constaté une augmentation des piqures au fil des années en période de froid. L’année 2020 va surement être classée l’année la chaude. Les moustiques peuvent donc survivre grâce au réchauffement climatique.

Avec l’augmentation de la chaleur, ils réussissent à trouver refuges dans les villes où se trouvent souvent de l’eau stagnante et des transports en communs. Dans ces endroits, ils peuvent pondre leurs œufs en toute sérénité avec environ une centaine à chaque fois puis une quinzaine de jours après, la nouvelle génération répète ce cycle. Pour être exact, nous nous faisons piquer par une moustique car seules les femelles peuvent prendre notre sang qui contient la protéine indispensable à la fabrication des œufs.

DES MOUSTIQUES VECTEURS DE MALADIES

Cette année, le moustique tigre a été répertorié dans 58 départements en France. La moitié du territoire est donc envahi par cette espèce originaire d’Asie du Sud-Est depuis les années 2000. Contrairement aux autres, il pique en pleine journée et se nourrit principalement de sang humain. Selon l’ONU, elle figure parmi les 10 espèces les plus invasives sur notre Terre, elle a réussi à s’immiscer dans une centaine de pays. Le moustique tigre peut être très dangereux, il peut nous transmettre des maladies comme la dengue, le chikungunya ou zika. Dans le bilan annuel de Santé Publique France, 834 cas de dengue ont été diagnostiquées et 13 personnes ont été déclarées porteur de la maladie dans le Sud-Est du pays.

Morgane Nenert (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CULTURE) Cette nouvelle émission de télé va réveiller les morts !

21 avril 2021 – L’émission s’intitulera “Hôtel du temps”, et sera présentée par l’animateur Thierry Ardisson, sur la chaîne France 3… Le concept ?

Réaliser des interviews de grandes stars décédées, le tout, grâce aux effets spéciaux ; pour évoquer avec elles, leur carrière ou leurs engagements personnels. En bref, ressusciter les morts.

DES INTERVIEWS FICTIONS

Les interviews de l’Hôtel du temps, seront bien sûr fictives, Thierry Ardisson affirme d’ailleurs qu’elles seront réalisées en se servant de vraies déclarations tenues par les célébrités défuntes. Le tout, illustré par des effets spéciaux, comme avec la technique innovante du “Face Retriever », qui serait encore plus efficace que les désormais célèbres deepfakes, hypertrucage en bon français, tels qu’utilisés dans l’émission d’imitation “C’est Canteloup”, sur TF1.

DES DEEP-FAKES AMÉLIORÉS 

Cette méthode du face retriever est un concept inédit, entièrement pensé pour l’émission Hôtel du temps.

Plus concrètement, son fonctionnement repose sur la technologie, deepfake, mais va un peu plus loin. En effet, pour réaliser une interview, l’émission fera appel à deux personnes : un comédien pour le physique et la personnalité de la célébrité interviewée ; et un imitateur, qui s’assurera de reproduire une voix, la plus proche possible de la star censée être présente.

UN PROJET LONG ET COÛTEUX

Le projet de l’hôtel du temps, est aussi ambitieux que coûteux, en effet, selon le Parisien, le budget de l’émission serait proche des 600 000 euros. Un premier numéro, avec pour invité, Jean Gabin, pour lequel il aura fallu près de deux ans de préparation, avant de pouvoir commencer à tourner.

Un concept d’émission auquel songeait Thierry Ardisson, depuis longtemps. L’animateur a pu s’y consacrer pleinement, après son départ de la chaîne C8, en 2019.

Avant d’arriver sur France 3, l’émission avait été proposée à la diffusion, aux deux plus grandes plateformes de streaming légal Netflix, et Amazon Prime Video, sans succès. C’est finalement le groupe France Télévision, qui s’est laissé convaincre par l’originalité du concept.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2020-12-02T08:29:04+01:002 décembre 2020|

Actus susceptibles de vous intéresser