fbpx

(SCIENCE) Un nouveau record de téléportation quantique

22 décembre 2020 — Le nouvel eldorado de l’internet serait quantique. Il serait possible à un réseau de stocker les informations en qubits. Des informations qui peuvent ainsi parcourir de longues distances grâce à l’intrication quantique.

Une équipe américaine conjointe de scientifiques du Laboratoire Fermi et d’institutions partenaires, vient d’annoncer avoir réussi à téléporter des photons sur 44 kilomètres.

L’INTRICATION QUANTIQUE SELON EINSTEIN

On ne peut pas dire que la téléportation quantique soit une téléportation où une personne ou un objet se déplacerait dans l’espace sans parcours physique des points intermédiaires entre départ et arrivée. La téléportation quantique est un protocole de communications consistant à transférer l’état quantique de deux particules situées à des endroits différents. Ces particules sont liées par une force invisible, qu’Albert Einstein a appelée «action étrange à distance».

Quelle que soit la distance, les informations codées et partagées par une paire de particules intriquées peuvent être transférées entre elles. Les chercheurs espèrent créer des réseaux d’ordinateurs quantiques capables d’échanger des informations à des vitesses incroyables.

«Il s’agit d’un pas en avant vers un système plus vaste et plus accessible», a déclaré Christoph Simon, professeur de physique à l’Université de Calgary et co-auteur de l’étude, publiée dans le  Physical Review.

Cependant, les physiciens admettent qu’il s’est avéré extrêmement difficile de maintenir la stabilité d’un tel flux d’informations sur de longues distances. Le précédent record du monde avait été établi par des chercheurs de l’Université de Calgary, à une distance de seulement 6 kilomètres. Les chercheurs espèrent maintenant étendre un tel système en utilisant à la fois l’intrication pour envoyer des informations et la mémoire quantique pour les stocker.

LA COURSE AU QUANTIQUE EST LANCÉE

En Europe, à Copenhague, les chercheurs de l’Institut Niels Bohr ont perfectionné leur technologie quantique avec une puce qui pourrait être mise à l’échelle et utilisée pour construire le simulateur quantique du futur. Une nanopuce qui leur permet de produire suffisamment de photons stables codés avec des informations quantiques pour faire évoluer la technologie.

La puce, qui serait inférieure à un dixième de l’épaisseur d’un cheveu humain, peut résoudre une tâche de calcul donnée plus rapidement que le supercalculateur le plus puissant du monde.

Le professeur Peter Lodahl, du Center for Hybrid Quantum Networks, a déclaré qu’il s’agissait d’une «percée majeure» et du premier pas vers un territoire inconnu dans le monde de la physique quantique. «Nous possédons maintenant l’outil qui permet de construire un simulateur quantique qui peut surpasser un ordinateur classique», a-t-il déclaré.

 

DES EXPÉRIENCES QUANTIQUES TRÈS  COÛTEUSES

Les  chercheurs estiment qu’il faudrait un budget de 10 millions d’euros pour réaliser une expérience réelle qui contrôle simultanément 50 photons, et il est hors de question de pouvoir dépenser un tel budget. Seules des entreprises puissantes comme Google peuvent se le permettre.

Le rôle des chercheurs scientifiques est juste de pouvoir démontrer que  nous pouvons développer une source de photons et qu’elle peut être utilisée pour obtenir un avantage quantique.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CULTURE) Cette nouvelle émission de télé va réveiller les morts !

21 avril 2021 – L’émission s’intitulera “Hôtel du temps”, et sera présentée par l’animateur Thierry Ardisson, sur la chaîne France 3… Le concept ?

Réaliser des interviews de grandes stars décédées, le tout, grâce aux effets spéciaux ; pour évoquer avec elles, leur carrière ou leurs engagements personnels. En bref, ressusciter les morts.

DES INTERVIEWS FICTIONS

Les interviews de l’Hôtel du temps, seront bien sûr fictives, Thierry Ardisson affirme d’ailleurs qu’elles seront réalisées en se servant de vraies déclarations tenues par les célébrités défuntes. Le tout, illustré par des effets spéciaux, comme avec la technique innovante du “Face Retriever », qui serait encore plus efficace que les désormais célèbres deepfakes, hypertrucage en bon français, tels qu’utilisés dans l’émission d’imitation “C’est Canteloup”, sur TF1.

DES DEEP-FAKES AMÉLIORÉS 

Cette méthode du face retriever est un concept inédit, entièrement pensé pour l’émission Hôtel du temps.

Plus concrètement, son fonctionnement repose sur la technologie, deepfake, mais va un peu plus loin. En effet, pour réaliser une interview, l’émission fera appel à deux personnes : un comédien pour le physique et la personnalité de la célébrité interviewée ; et un imitateur, qui s’assurera de reproduire une voix, la plus proche possible de la star censée être présente.

UN PROJET LONG ET COÛTEUX

Le projet de l’hôtel du temps, est aussi ambitieux que coûteux, en effet, selon le Parisien, le budget de l’émission serait proche des 600 000 euros. Un premier numéro, avec pour invité, Jean Gabin, pour lequel il aura fallu près de deux ans de préparation, avant de pouvoir commencer à tourner.

Un concept d’émission auquel songeait Thierry Ardisson, depuis longtemps. L’animateur a pu s’y consacrer pleinement, après son départ de la chaîne C8, en 2019.

Avant d’arriver sur France 3, l’émission avait été proposée à la diffusion, aux deux plus grandes plateformes de streaming légal Netflix, et Amazon Prime Video, sans succès. C’est finalement le groupe France Télévision, qui s’est laissé convaincre par l’originalité du concept.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2020-12-22T11:31:10+01:0022 décembre 2020|

Actus susceptibles de vous intéresser