Découvrez BTLV, le média N°1 sur le mystère et l'inexpliqué (Replay/Podcast/rédactionnel)

+4000H d'émissions pour donner du sens à sa vie
Je rejoins BTLV

18 mai 2020 — Des scientifiques de la NASA aurait détecté un univers parallèle «à côté du nôtre» où le temps passe à l’envers.

Pour découvrir cela il faut remonter à l’origine de l’Univers. Le Big Bang aurait dû créer des quantités égales de matière et d’antimatière – la rareté de l’antimatière dans notre univers est un casse-tête depuis des décennies.

Récemment une expérience de détection de rayons cosmiques a trouvé des particules qui pourraient tout simplement provenir de l’extérieur de notre univers.

Cette expérience a débuté en 2006  lorsque l’instrument ANITA (Antarctic Impulsive Transient Antenna) embarqué dans un ballon au-dessus de l’Antarctique pour détecter des neutrinos ultra-énergétiques par les signaux radio qu’ils induisent dans l’atmosphère (par l’effet Askaryan), a détecté une particule provenant non pas du haut de l’atmosphère, mais du bas, venant de la glace, et un second événement de même type a à nouveau été observé 8 ans plus tard, le 12 décembre 2014.

Les particules de faible énergie – les neutrinos – peuvent traverser complètement la Terre, interagissant à peine avec la substance de notre planète. Mais les objets de plus haute énergie sont arrêtés par la matière solide et rassurante de la Terre.

Peter Gorham, physicien expérimental des particules à l’Université d’Hawaï et  travaillant sur ce projet de l’ANITA, est l’auteur d’un article de l’Université Cornell décrivant ce phénomène bizarre.

Soulignant l’impossibilité même du comportement du neutrino tau, Gorham suggère que la seule façon dont cela pourrait se produire est que la particule se transforme en un type de particule différent avant de traverser la Terre, puis de nouveau. Cela semble déjà extraordinaire que cette événement se produise une fois, mais l’équipe  de chercheurs ANITA a vu plusieurs de ces événements «impossibles» se répéter !

Toujours selon  Peter Gorham qui a déclaré dans le journal New Scientist : les scientifiques du monde entier n’ont pas été très à l’aise avec cette hypothèse.

C’est pour cela que l’explication la plus simple et la plus acceptable pour les scientifiques : au moment du Big Bang, deux univers se sont formés – le nôtre, et un autre qui, de notre point de vue, fonctionne à l’envers.

François Deymier (btlv.fr/source New Scientist)

(un univers parallèle «à côté du nôtre» où le temps passe à l’envers)