fbpx

(SCIENCE) Une plante chinoise se cache pour ne pas être cueillie

2 décembre — Un groupe international de chercheurs a découvert que la plante Fritillaria delavayi avait acquis la propriété de passer inaperçue lorsque l’homme approchait d’elle. Elle peut changer sa couleur verdâtre en un brun qui la fait se confondre avec les roches sur le terrain.

Elle pousse dans les provinces du Sichuan, du Xunan et du Yunnan en altitude, entre 3.800 et 4.700 mètres, dans des paysages alpins. Plutôt rare, elle donne une fleur unique à partir de sa cinquième année. Feuilles et fleurs ont une couleur qui varie entre le vert et le brun ou gris mais qui était initialement verte. C’est une espèce utilisée de longue date dont la pharmacopée traditionnelle chinoise depuis plus de 2000 ans. L’extrait de son bulbe serait  doté de vertus médicinales, notamment pour le traitement de la toux . Son prix de plus en plus élevé conduit à une hausse des récoltes mais pour éviter de se faire prélever elle a adopté une parade : le camouflage.
Des chercheurs de l’Université britannique d’Exeter et du Kunming Institute of Botany de l’Académie chinoise des sciences ont voulu découvrir les secrets de cette plante, et pourquoi elle arrivait à se dissimuler.

Cette plante  nommée Fritillaria delavayi  a appris à se camoufler

UNE ENQUÊTE SUR LE TERRAIN

Après des recherches approfondies et des enquêtes auprès des habitants, sur les pentes rocheuses des montagnes de Hengduan, les scientifiques ont constaté que dans les régions où la cueillette est la plus intense,  la plante devient verdâtre, tandis que dans les régions épargnées, c’est le jaune qui continue de prévaloir.

« Comme d’autres plantes camouflées que nous avons étudiées, nous avons pensé que l’évolution du camouflage de cette Fritillaria  était due aux herbivores, mais nous n’avons pas trouvé de tels animaux », explique Yang Niu de l’Institut de botanique de Kunming. « Ensuite, nous avons réalisé que les humains pouvaient en être la raison », ajoute-t-il.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CULTURE) Cette nouvelle émission de télé va réveiller les morts !

21 avril 2021 – L’émission s’intitulera “Hôtel du temps”, et sera présentée par l’animateur Thierry Ardisson, sur la chaîne France 3… Le concept ?

Réaliser des interviews de grandes stars décédées, le tout, grâce aux effets spéciaux ; pour évoquer avec elles, leur carrière ou leurs engagements personnels. En bref, ressusciter les morts.

DES INTERVIEWS FICTIONS

Les interviews de l’Hôtel du temps, seront bien sûr fictives, Thierry Ardisson affirme d’ailleurs qu’elles seront réalisées en se servant de vraies déclarations tenues par les célébrités défuntes. Le tout, illustré par des effets spéciaux, comme avec la technique innovante du “Face Retriever », qui serait encore plus efficace que les désormais célèbres deepfakes, hypertrucage en bon français, tels qu’utilisés dans l’émission d’imitation “C’est Canteloup”, sur TF1.

DES DEEP-FAKES AMÉLIORÉS 

Cette méthode du face retriever est un concept inédit, entièrement pensé pour l’émission Hôtel du temps.

Plus concrètement, son fonctionnement repose sur la technologie, deepfake, mais va un peu plus loin. En effet, pour réaliser une interview, l’émission fera appel à deux personnes : un comédien pour le physique et la personnalité de la célébrité interviewée ; et un imitateur, qui s’assurera de reproduire une voix, la plus proche possible de la star censée être présente.

UN PROJET LONG ET COÛTEUX

Le projet de l’hôtel du temps, est aussi ambitieux que coûteux, en effet, selon le Parisien, le budget de l’émission serait proche des 600 000 euros. Un premier numéro, avec pour invité, Jean Gabin, pour lequel il aura fallu près de deux ans de préparation, avant de pouvoir commencer à tourner.

Un concept d’émission auquel songeait Thierry Ardisson, depuis longtemps. L’animateur a pu s’y consacrer pleinement, après son départ de la chaîne C8, en 2019.

Avant d’arriver sur France 3, l’émission avait été proposée à la diffusion, aux deux plus grandes plateformes de streaming légal Netflix, et Amazon Prime Video, sans succès. C’est finalement le groupe France Télévision, qui s’est laissé convaincre par l’originalité du concept.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2020-12-02T10:03:32+01:002 décembre 2020|

Actus susceptibles de vous intéresser