fbpx

SCIENCES : hommes et femmes ont le même cerveau qui possèdent les mêmes capacités

14 septembre 2020 — Depuis très longtemps, on nous expliquait que le cerveau des femmes comportait de nombreuses différences avec celui des hommes. Et lors de cette comparaison, il n’y avait rien de sexiste puisque chacun avait ses spécificités.

L’exemple étant le plus connu étant que les hommes seraient incapables de faire deux choses en même temps et les femmes n’auraient aucun sens de l’orientation.

Et bien, tout cela serait complètement faux selon un article paru dans The Science Times qui fait le bilan de plusieurs études.

Déjà au XIXe siècle deux chercheurs Alexander Bain et George Romanes avaient exploré plusieurs pistes, comme celle que le cerveau de l’homme étant plus volumineux que celui de la femme, cela expliquait l’intelligence supérieure des hommes sur les femmes.

Mais une démonstration vite contredite par le philosophe John Suart Mill qui a expliqué que le cerveau des baleines et des éléphants était beaucoup plus imposant que celui des hommes, et donc que certains animaux seraient donc plus intelligents que les hommes.

D’autres chercheurs ont écarté le volume du cerveau, pour explorer ses capacités, ils se sont plus dirigés vers certaines parties telles que le lobe frontal. Mais très vite les résultats n’ont rien démontré du tout.

On a cherché également du côté de l’hypothalamus sans plus de résultats.

L’étude qui a donné les meilleurs résultats sur cette question et celle publiée dans la revue PNAS en 2015. Plus de 1400 IRM ont été réalisées par a neuroscientifique Daphna Joel et son équipe.

Ils ont examiné l’activité d’une dizaine de régions spécifiques du cerveau et seulement entre 3 et 6 % des IRM confirmaient les anciennes croyances des différences des cerveaux hommes femmes.

Et si la solution résidait plutôt dans notre capacité à apprendre, notre environnement familial et notre génétique ?

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(SCIENCE) Notre tête révèle un organe inconnu jusqu’à ce jour

21 octobre 2020 — Publiée dans la revue Radiotherapy and oncology, une étude révèle l’existence d’un nouvel organe niché dans le nasopharynx humain. Un ensemble de glandes salivaires bilatérales. Jusqu’à il y a trois ans, les scientifiques pensaient que le corps humain contenait 78 organes. Depuis ils ont revu à la hausse le nombre de ses derniers en y rajoutant notamment le mésentère qui relie l’intestin aux parois abdominales. Cette fois, il va falloir également compter avec de nouvelles glandes salivaires. C’est une équipe de chercheurs néerlandais qui a fait cette

découverte anatomique. Niché à l’arrière du nasopharynx, ce nouvel ensemble de glandes salivaires a été découvert lors d’examens menés avec un PSMA sur des patients souffrant d’un cancer de la prostate. C’est grâce aux injections de glucose radioactif lors du scan que l’organe fut découvert.

Crédit photo : Institut néerlandais du cancer

ON A TOUS LES GLANDES

Notre corps est équipé de glandes salivaires dites « majeures » (ndld : les glandes parotides, sous-maxillaires et sublinguales) mais aussi de près d’un millier de glandes salivaires supplémentaires dites “mineures”. Minuscules, celles-ci sont nichées dans le tractus aérodigestif et dans toute la zone buccale, ce qui n’est pas le cas de ce nouvel organe qui appartiendrait aux glandes dites « majeures ». Placées précisément derrière le nez et au-dessus du palais, ces glandes se trouvent près du centre de notre tête. La question que beaucoup se posent est légitime : comment sommes-nous passés à côté depuis l’avènement de la radiographie ? Les spécialistes avancent que cette zone n’est pas très accessible. Pour certains, seules les nouvelles techniques d’imagerie PSMA-PET / CT peuvent le permettre.

Sur BTLV, on se demande souvent s’il existe un grand architecte à l’espèce humaine et il est certain que si la question est longtemps posée, une chose est sure, le corps humain est vraiment la plus belle machine qu’il a inventée…

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

2020-09-14T11:11:55+02:0014 septembre 2020|

Sujets susceptibles de vous intéresser