fbpx

(SOCIÉTÉ) Augmentation du phénomène sectaire avec la Covid-19

13 octobre 2020 —Selon la ministre déléguée en charge de la Citoyenneté Marlène Schiappa, on assisterait à un phénomène sectaire « en recrudescence » en raison de la crise sanitaire dans les secteurs du développement personnel, du bien-être ou du sport.

« La fragilité générale, sanitaire, économique et sociale du moment offre un terreau favorable », affirme la ministre dans une interview au site internet du Parisien.

« Sous couvert d’activités bienveillantes, la finalité est le gain financier, mais aussi l’emprise sur les personnes », précise-t-elle.

PROJET DE LOI CONTRE LES « SÉPARATISMES »

Le gouvernement veut utiliser le même arsenal législatif contre l’islamisme radical, avec des contrôles ciblés que contre les groupements sectaires.

Il y aurait 500 groupes de déviance sectaire qui ont été identifiés en France et qu’ils « touchent 50 000 adultes et 90 000 mineurs ».

Madame Shiapa a annoncé également que « le gouvernement français veut interdire » les thérapies de conversion, ces pratiques qui prétendent transformer l’orientation sexuelle:

« Des députés de la majorité nous ont fait part de leur souhait de le proposer par amendements, via la loi sur laquelle nous travaillons : nous les soutiendrons avec Gérald Darmanin », le ministre de l’Intérieur, assure-t-elle.

L’ÉGLISE DE PHILADELPHIE EN QUESTION

Cette église aurait été créée par la mère de Xavier Dupont de Ligonnès », est depuis longtemps dans le collimateur de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes, désormais rattachée au ministère de l’Intérieur).

Marlène Schiappa veut encore « mieux comprendre son fonctionnement » et son implantation.

Elle est aussi dans le viseur de la justice: en janvier dernier, une enquête contre X pour « abus de faiblesse » a été ouverte par le parquet de Versailles.

Mme Schiappa a confié une mission conjointe « aux directeurs généraux de la police nationale et de la gendarmerie nationale ainsi qu’à la Miviludes », pour « évaluer (ses) pratiques ».

Enfin la ministre précise que la Miviludes, auparavant directement rattachée au Premier ministre, va être renforcée: dirigée par une magistrate, « elle ne fera plus simplement de la veille ou de l’analyse (…) elle sera davantage liée aux forces de sécurité intérieure ».

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(SCIENCE) Notre tête révèle un organe inconnu jusqu’à ce jour

21 octobre 2020 — Publiée dans la revue Radiotherapy and oncology, une étude révèle l’existence d’un nouvel organe niché dans le nasopharynx humain. Un ensemble de glandes salivaires bilatérales. Jusqu’à il y a trois ans, les scientifiques pensaient que le corps humain contenait 78 organes. Depuis ils ont revu à la hausse le nombre de ses derniers en y rajoutant notamment le mésentère qui relie l’intestin aux parois abdominales. Cette fois, il va falloir également compter avec de nouvelles glandes salivaires. C’est une équipe de chercheurs néerlandais qui a fait cette

découverte anatomique. Niché à l’arrière du nasopharynx, ce nouvel ensemble de glandes salivaires a été découvert lors d’examens menés avec un PSMA sur des patients souffrant d’un cancer de la prostate. C’est grâce aux injections de glucose radioactif lors du scan que l’organe fut découvert.

Crédit photo : Institut néerlandais du cancer

ON A TOUS LES GLANDES

Notre corps est équipé de glandes salivaires dites « majeures » (ndld : les glandes parotides, sous-maxillaires et sublinguales) mais aussi de près d’un millier de glandes salivaires supplémentaires dites “mineures”. Minuscules, celles-ci sont nichées dans le tractus aérodigestif et dans toute la zone buccale, ce qui n’est pas le cas de ce nouvel organe qui appartiendrait aux glandes dites « majeures ». Placées précisément derrière le nez et au-dessus du palais, ces glandes se trouvent près du centre de notre tête. La question que beaucoup se posent est légitime : comment sommes-nous passés à côté depuis l’avènement de la radiographie ? Les spécialistes avancent que cette zone n’est pas très accessible. Pour certains, seules les nouvelles techniques d’imagerie PSMA-PET / CT peuvent le permettre.

Sur BTLV, on se demande souvent s’il existe un grand architecte à l’espèce humaine et il est certain que si la question est longtemps posée, une chose est sure, le corps humain est vraiment la plus belle machine qu’il a inventée…

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

2020-10-13T12:31:04+02:0013 octobre 2020|

Sujets susceptibles de vous intéresser