fbpx

(SOCIÉTÉ) Les psychonautes vont avoir bientôt leur hotline aux USA

21 novembre 2020 — La première hotline pour les psychonautes sera lancée aux États-Unis l’année prochaine.

Le psychonaute n’est pas un nouveau voyageur dans une machine d’Elon Musk, mais un type de « navigateurs de l’âme ». Leur doctrine est le psychonautisme, qui signifie à la fois une méthode pour analyser les effets subjectifs des états modifiés de conscience (obtenus avec des substances psychotropes ou bien même avec des méthodes naturelles) et en même temps, une recherche de paradigme dans lequel le chercheur trouve un moyen d’explorer l’existence, d’enrichir l’expérience humaine ou trouver des réponses aux questions religieuses.

L’organisation à but non lucratif est basée à San Francisco : son nom Fireside Project. Elle prévoit de lancer une ligne directe 24 heures sur 24 pour les consommateurs de drogues psychédéliques.

Des conseillers spécialement formés accompagneront et guideront les personnes traversant un voyage psychédélique.

DE PLUS EN PLUS D’ÉTATS QUI LÉGALISENT DES DROGUES

La marijuana est désormais vendue légalement à des fins médicales dans 35 états, et à des fins récréatives dans 15 états. Cependant, la plupart des psychédéliques sont interdits dans le pays. L’utilisation de « champignons magiques » n’est autorisée qu’à Denver. L’Oregon a également voté récemment pour les décriminaliser.

Cependant, un trip incontrôlé des drogues psychédéliques peut avoir des conséquences désastreuses. C’est pourquoi, selon Inverse, le Fireside Project se prépare actuellement à lancer une hotline 24/7. Des experts aideront les psychonautes à naviguer dans n’importe quelle dimension dans laquelle ils se trouvent, leur donneront des commentaires et un soutien.

Le lancement de la ligne est prévu le 14 avril 2021. Il est prévu que le numéro du centre d’assistance soit le 1-833-2FIRESIDE, mais il n’est pas encore actif.

Un sondage réalisé en 2016 a révélé que 39 % des Américains considèrent un «voyage raté» comme l’une des expériences les plus terrifiantes de la vie. Les conséquences vont du physique au psychologique. En outre, 11 % des personnes interrogées ont déclaré que, étant dans un état de conscience altéré, elles pourraient se faire du mal à elles-mêmes et aux autres.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(MYSTÈRE) Est-il dangereux de jouer au Ouija ?

28 février 2021 – Pour capter des informations ou par amusement, les adeptes du spiritisme s’adonnent au Ouija (prononcé « oui-ja »). Invention du XIXème siècle, cette planche sur laquelle se trouvent les lettres de l’alphabet, les chiffres, et les termes « oui », « non » voire « bonjour » et « au revoir », semble pouvoir être l’intermédiaire entre le monde de l’au-delà et les vivants. Les utilisateurs du Ouija questionnent l’esprit qui serait « appelé » en séance par l’intermédiaire d’un objet (un verre ou une « goutte »). Ce dernier se dirige vers les symboles, les uns après les autres, afin de constituer des réponses à leurs questions. Pour certains, le déplacement est dû à l’énergie des participants ou à l’effet idéomoteur (mouvements inconscients des personnes qui touchent l’objet durant la séance), pour d’autres à des entités appartenant au monde du subtil ou au royaume des défunts.

Alors que la communauté scientifique considère la pratique comme une pseudoscience, et que pour certains parapsychologues, le Ouija est sans danger particulier, un certain nombre de médiums déconseillent fortement de  » jouer avec ça « . En effet, des expériences négatives en séance et/ou des conséquences indésirables pourraient se manifester en s’adonnant à la pratique du Ouija (voir la libre antenne BTLV du 25 janvier).

En 1901, William Fuld, inventeur et entrepreneur américain de Baltimore (Maryland), a commencé la production de ses propres planches sous le nom de « Ouija ». D’après lui, « Ouija » serait un ancien mot égyptien signifiant  » bonne chance. » Il est aussi la combinaison de « oui » en français et en allemand. Le Ouija fût considéré pendant longtemps comme un jeu de société, puis pendant la première guerre mondiale, Pearl Curran (médium américaine) en a fait un support de divination. Elle aurait été guidée, via le Ouija par Patience Worth pour écrire ses romans.

Les spirites disent que le Ouija est une forme de médiumnité qui permettrait de communiquer avec d’autres plans. Pour les religions monothéistes, cette pratique est liée à l’occulte, et ceux qui participent à des séances de Ouija parlent en réalité avec le Diable ou des entités négatives.

Alors si comme dans le film  » Jumanji « , vous préférez ne pas être obligé de terminer la partie, mieux vaut peut-être ne pas la commencer … Cependant, pour les plus audacieux d’entre vous, pourquoi ne pas aller passer une soirée au château de Fougeret, dans la Vienne, pour oser l’expérience avec Véronique Geffroy, une experte en la matière ?

Voir également l’émission  » Les Affranchis de l’info  » : Paranormal, peut-on tout expliquer ? (réservé aux abonnés)

Thierry Penin (rédaction btlv.fr)

2020-11-21T09:27:34+01:0021 novembre 2020|

Actus susceptibles de vous intéresser