fbpx

(SOCIÉTÉ) Quels sont les plans en cas d’invasion de zombies ?

11 janvier 2021 — Depuis l’arrivée de la COVID 19, nous vivons une époque bien singulière. Maintenant il est légitime de se demander, que peut-il nous arriver de pire : un virus plus dangereux, une guerre mondiale ou même une attaque de zombie ?

Si nous devions faire face à une épidémie qui transforme l’Homme en zombie, la première recommandation de chercheurs américains et de fuir le plus rapidement possible dans un endroit isolé, vide de commerces, d’habitations et de personnes.

TROUVER UN REFUGE?

Où courir en cas d’apocalypse zombie? Les personnages de films trouvent souvent refuge dans les grands centres commerciaux. À première vue, ces endroits peuvent vraiment aider dans les moments difficiles. Le supermarché a suffisamment de conserves pour survivre à un long siège de zombies, il y a un approvisionnement en eau, des médicaments dans les pharmacies, dans les magasins, on trouve des vêtements chauds, et l’on peut fabriquer des armes à partir de ce que l’on trouve dans les magasins d’appareils ménagers et de matériaux de construction. Mais les scientifiques pensent qu’il vaut mieux rester à l’écart des centres de civilisation. En 2015, un groupe d’épidémiologistes et de mathématiciens de l’Université Cornell aux États-Unis a simulé la propagation d’une infection zombie,  les scientifiques ont conclu qu’avec des scénarios plus ou moins réalistes d’une invasion zombie, l’humanité ne survivrait pas, mais s’il y a une chance, alors c’est pour ceux qui ont le temps de disparaitre dans la nature, dans les montagnes Rocheuses par exemple.

Les auteurs de l’étude expliquent que l’infection de l’épidémie «zombie» se propage le plus rapidement dans les zones avec une population très dense. Si le premier zombie mord une personne à New York, le nombre de morts-vivants augmentera de façon exponentielle, mais lorsque la vague atteindra la campagne, la propagation de l’infection ralentira. Si vous partez à temps dans un endroit où il y a très peu de monde (pour les Américains, les chercheurs suggèrent la partie nord des Rocheuses), il y aura très peu de chances de rencontrer des zombies.

LES MÊMES MODÈLES UTILISÉS EN ÉPIDÉMIOLOGIE

Pourquoi modéliser la multiplication des zombies? «La modélisation de zombies vous fait découvrir de nombreuses techniques utilisées pour modéliser de vraies maladies très contagieuses , bien que dans ce contexte, c’est plus amusant. », explique Alex Alemi, étudiant diplômé de l’Université Cornell.

La modélisation des contagions de zombies n’est pas très différente de la modélisation des épidémies de maladies infectieuses comme Ebola, qui sont traitées par des épidémiologistes et des responsables médicaux. Ces modèles sont très importants pour la bonne répartition des ressources et des stocks en cas d’épidémie, l’organisation de la logistique, du transport et d’autres choses qui peuvent sauver des milliers de vies en cas de danger.

Même pour le Pentagone, ce n’est pas idiot de prévoir un plan en cas d’invasion de zombies ou d’extraterrestre et de faire des exercices régulièrement pour être prêt.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CULTURE) Cette nouvelle émission de télé va réveiller les morts !

21 avril 2021 – L’émission s’intitulera “Hôtel du temps”, et sera présentée par l’animateur Thierry Ardisson, sur la chaîne France 3… Le concept ?

Réaliser des interviews de grandes stars décédées, le tout, grâce aux effets spéciaux ; pour évoquer avec elles, leur carrière ou leurs engagements personnels. En bref, ressusciter les morts.

DES INTERVIEWS FICTIONS

Les interviews de l’Hôtel du temps, seront bien sûr fictives, Thierry Ardisson affirme d’ailleurs qu’elles seront réalisées en se servant de vraies déclarations tenues par les célébrités défuntes. Le tout, illustré par des effets spéciaux, comme avec la technique innovante du “Face Retriever », qui serait encore plus efficace que les désormais célèbres deepfakes, hypertrucage en bon français, tels qu’utilisés dans l’émission d’imitation “C’est Canteloup”, sur TF1.

DES DEEP-FAKES AMÉLIORÉS 

Cette méthode du face retriever est un concept inédit, entièrement pensé pour l’émission Hôtel du temps.

Plus concrètement, son fonctionnement repose sur la technologie, deepfake, mais va un peu plus loin. En effet, pour réaliser une interview, l’émission fera appel à deux personnes : un comédien pour le physique et la personnalité de la célébrité interviewée ; et un imitateur, qui s’assurera de reproduire une voix, la plus proche possible de la star censée être présente.

UN PROJET LONG ET COÛTEUX

Le projet de l’hôtel du temps, est aussi ambitieux que coûteux, en effet, selon le Parisien, le budget de l’émission serait proche des 600 000 euros. Un premier numéro, avec pour invité, Jean Gabin, pour lequel il aura fallu près de deux ans de préparation, avant de pouvoir commencer à tourner.

Un concept d’émission auquel songeait Thierry Ardisson, depuis longtemps. L’animateur a pu s’y consacrer pleinement, après son départ de la chaîne C8, en 2019.

Avant d’arriver sur France 3, l’émission avait été proposée à la diffusion, aux deux plus grandes plateformes de streaming légal Netflix, et Amazon Prime Video, sans succès. C’est finalement le groupe France Télévision, qui s’est laissé convaincre par l’originalité du concept.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2021-01-13T14:59:38+01:0011 janvier 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser