16 août 2022 – La sécheresse qui sévit en Europe actuellement a révélé de nombreux vestiges de notre Histoire. Sur les rives de l’Elbe, qui début en République tchèque et passe par l’Allemagne, des pierres de la faim sont apparus au fur et à mesure que les rivières s’assèchent.

Celui repéré sur l’Elbe date de 1616. Un message en allemand prévient celui qui le lit : « Wenn du mich seehst dann weine » – « Si vous me voyez, alors pleurez ».

SÉCHERESSE ET FAMINE

En 2013, une équipe de chercheurs tchèques avaient publié une étude sur ces fameux rochers. Ils ont écrit qu’ils étaient « ciselés avec les années de difficultés et les initiales d’auteurs perdus dans l’histoire ». Les inscriptions ont pour but d’avertir « des conséquences de la sécheresse ».

« Il a exprimé que la sécheresse avait entrainé une mauvaise récolte, un manque de nourriture, des prix élevés et la faim des pauvres » ajoutent les chercheurs dans leur étude. « Avant 1900, les sécheresses suivantes sont commémorées sur la pierre : 1417, 6161, 1707, 1746, 1790, 1800, 1811, 1830, 1842, 1868, 1892 et 1893 ».

Déjà en 2018, lors d’une sécheresse, ces pierres de la faim étaient réapparues.

secheresse pierre de la faim

© (Michal Cizek/AFP/Getty Images)

UNE SÉCHERESSE RECORD

Andrea Toreti, chercheur principal au Centre commun de recherche de la Commission européenne, a confié lors d’une conférence de presse le 9 août que la sécheresse actuelle était la pire depuis 500 ans. Il a ajouté qu’il y avait « un risque très élevé de conditions sèches » au cours des trois prochains mois.

Selon l’Observatoire européen de la sécheresse, 47 % de l’Europe se trouve dans des conditions d’avertissements de sécheresse. Et 17 % supplémentaires sont en état d’alerte, ce qui signifie que la végétation est stressée.

D’AUTRES RELIQUES

D’autres vestiges du passé on refait surface et témoignent de la sécheresse record que nous traversons. Le fleuve Pô en Italie a dévoilé une épave de la Seconde Guerre mondiale en juin, alors que le niveau de l’eau était au plus bas.

Le fleuve a également révélé une bombe de 1 000 livres de la même époque. « La bombe a été découverte par des pêcheurs sur la rive du Pô en raison d’une baisse du niveau de l’eau causée par la sécheresse » avait annoncé un responsable local à Reuters.

Les experts ont pu l’enlever en toute sécurité.

Noémie Perrin (rédaction btlv.fr Source Science Alert)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV