Découvrez gratuitement le média N°1 sur le mystère et l'inexpliqué (Replay/Podcast/rédactionnel)

+4000H d'émissions pour donner du sens à sa vie
Je découvre maintenant

14 janvier 2019 — Soixante satellites ont été mis en orbite par SpaceX pour compléter son futur réseau internet spatial.

Elon Musk débute l’année en fanfare : dans la nuit du 6 au 7 janvier, le milliardaire américain a envoyé dans l’espace 60 nouveaux satellitesStarlink. C’est en effet le nom du projet développé par l’entreprise SpaceX ambitionnant d’apporter un accès internet dans toutes les zones, y compris dans les régions les plus mal desservies par les solutions terrestres classiques.

Et ce, dans un délai très court. GwynneShotwell, la présidente de SpaceX, affirme pouvoir délivrer le service Starlink fournissant un accès à internet par satellite dès la mi-2020 aux USA et dans une grande partie du Canada. SpaceX sera,à partir de ce moment, un FAI (fournisseur de service internet) américain pour devenir ensuite planétaire.

Mais les travaux pour toucher au but s’annoncent encore longs. En ce début d’année 2020, SpaceX est loin d’avoir le réseau satellitaire qui lui permettra de fournir une connexion internet satisfaisante ne serait-ce qu’aux USA.

Si celui-ci compte aujourd’hui 180 unités déployées, il n’est pas encore en mesure d’être opérationnel. Deux autres lancements de ce type sont encore nécessaires. C’est pourquoi l’entreprise aérospatiale a planifié une première phase de quatre lancements supplémentaires de plusieurs dizaines de satellites dans l’espace d’ici avril 2020.

La présidente de SpaceX estime qu’il faudra encore huit autres tirs de ce type, pour atteindre l’objectif final d’environ 7000 satellites Starlink. L’occasion également d’expérimenter et de tenter de résoudre certains problèmes rencontrés dans l’espace. L’un des minisatellites lancés en ce début 2020 est ainsi recouvert d’un revêtement sombre destiné à limiter les réflexions dont se plaignent depuis plusieurs mois les astronomes du monde entier. Seul l’avenir dira si ce revêtement est efficace.

La mise en place de ce projet nécessitera des investissements lourds qui devraient cependant assurer à terme une importante source de revenus à SpaceX.

Mathias Leboeuf (Rédaction btlv.fr/source numerama.com)