Découvrez la première TV/Radio consacrée à l'espace et l’étude du phénomène OVNI

Regardez et écoutez BTLV gratuitement et sans engagement pendant 7 jours
+2000H d'émissions pour ne plus jamais dire "JE NE SAVAIS PAS"
Je découvre maintenant

Des astronomes ont eu la chance de pouvoir observer une supernova particulièrement brillante dans une galaxie riche en métaux lourds, une première pour ce genre de phénomène.

Une supernova est la conséquence de l’explosion d’une étoile, suivie d’une augmentation brève mais intense de sa luminosité. Lors de ces explosions, des éléments vitaux sont expulsés un peu partout dans l’espace. Seulement une cinquante de ces phénomènes a pu être observée par les astronomes au cours de cette dernière décennie, c’est pourquoi chaque observation de supernova est importante. Cela permet d’en apprendre plus sur ce type d’explosion. La supernova a été surnommée SN 2017egm.

 

Crédit photo : SDSS

Une supernova qui en dit long

C’est l’équipe d’astronomes dirigée par Matt Nicholl, de Harvard-Smithsonian Centor for Astrophysics à Cambridge qui est à l’origine de la découverte. Le phénomène a été observé le 23 mai dernier par le télescope Gaia de l’Agence spatiale européenne. La galaxie hébergeant la supernova se trouve à 420 millions d’années-lumière de la Terre, c’est la supernova la plus proche jamais observée.  Les précédentes supernovas se trouvaient dans des galaxies bien plus petites que la Voie lactée et contenaient peu de métaux lourds. Contrairement à celles-ci, la galaxie hôte de SN 2017egm possède de nombreux métaux lourds tels que l’hydrogène et l’hélium, ce qui est une première dans le monde des supernovas. Grâce à l’observation de ce phénomène, les astronomes pensent que ce sont des étoiles neutronique (astre principalement composé de neutrons) à haute rotation, fortement magnétisée et appelées magnétar qui sont à l’origine des supernovas et responsables de leur forte luminosité.