fbpx

(SURNATUREL) La maison de la star du groupe Texas Sharleen Spiteri serait hantée par une vieille femme

10 mai 2021 — Avec une belle collection de disques d’or récoltée avec le groupe Texas, Sharleen Spiteri n’a pas besoin de faire le buzz. Et pourtant, elle vient de le faire en annonçant que sa maison est hantée. Vivant dans le quartier de Primrose Hill à Londres avec son mari et sa fille, la chanteuse est persuadée que des fantômes partagent leur maison. La star dit qui lui arrive d’apercevoir un spectre féminin assis à la table de leur cuisine, seule ou en compagnie d’un jeune garçon. Sereine, Sharleen Spiteri avoue ne pas en avoir peur et reste convaincue que ses colocataires surnaturels sont amicaux et bienveillants. Interrogée au sujet de ces présences singulières elle a déclaré : « Il y a des fantômes dans ma cuisine, chez moi à Londres, assis tout simplement au bout de la table. Il s’agit d’une femme, accompagnée parfois d’un petit garçon. C’est vraiment bizarre, et je ne suis pas la seule personne à l’avoir vu. Ma mère l’a vu la première fois qu’elle est entrée dans la maison, elle a dit : « Vous réalisez qu’il y a une femme assise au bout de votre table ? »,  j’ai dit : « Je sais, certains jours, elle est là, certains jours, elle ne l’est pas ». Selon la star, ces fantômes sont apparus après que durant les travaux de rénovations de la maison, ils aient abattu le mur entre la cuisine et une petite pièce. Depuis, le fantôme de cette femme est assise au bout de la grande et longue table de la pièce.

Le quartier de Primrose Hill à Londres

LES CONSEILS DE SA MÈRE 

Sharleen Spiteri se dit plutôt à l’aise avec ces présences surnaturelles d’autant que sa maman lui a toujours conseillé d’être gentille avec les esprits et de leur dire bonjour. Si tout cela semble totalement surréaliste pour les plus sceptiques, la chanteuse n’en est pas à son coup d’essais avec les fantômes. Elle dit « voir » des esprits depuis son enfance. Quand elle vivait avec ses parents à Glasgow, leur maison était hantée par un homme effrayant et le fantôme de son oncle lui est apparu lorsqu’il est mort alors qu’elle avait six ans : « J’étais très proche de mon oncle, c’était un peintre incroyable, c’était un artiste, il est mort noyé ». 

UNE VISITE CHEZ LE PSY 

Pendant un an après la mort de son oncle, alors qu’elle sortait de son lit superposé pour se rendre aux toilettes, il lui apparaissait. Sa maman la retrouvant parfois assise dans le couloir en grande discussion avec le fantôme de son oncle, ses parents se sont décidés à la faire voir par un psychiatre qui n’a rien trouvé de particuliers chez elle.  

Bob Bellanca (rédaction btlv) 

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ASTRONOMIE) Une étoile clignote au centre de notre galaxie

14 juin 2021 – A première vue, on pourrait penser que le phénomène n’a rien de véritablement inédit, et a déjà été répertorié à plusieurs reprises ; en effet, des étoiles dont la luminosité varie, cela existe et ce n’est plus tout à fait une nouveauté.

Pourtant une étoile en particulier, baptisée “VVV-WIT-08”, par les astronomes ne ressemble pas à ces premiers cas déjà recensés. Ce mystérieux astre à été repéré par des chercheurs de l’Université de Cambridge, au Royaume-Uni, en étudiant les données enregistrées par le télescope Vista, de l’Observatoire européen austral (ESO), basé au Chili. D’ailleurs, ce télescope sert spécifiquement à observer près d’un milliard d’étoiles, dans le but d’y repérer d’éventuelles variations de luminosité. « Parfois, nous trouvons des étoiles variables qui n’entrent dans aucune catégorie établie. Nous les surnommons les objets “WIT” », explique, dans un communiqué, Philip Lucas qui est chercheur à l’Université d’Hertfordshire, au  Royaume-Uni.

Et pour cause, les astronomes ont observé la luminosité de l’étoile VVV-WIT-08 diminué de 97% pourcent ! Une quasi disparition, mais de courte durée, puisque quelques semaines plus tard, l’étoile réapparaissait, aussi brillante que d’habitude.

UNE NOUVELLE CLASSE D’ÉTOILES

Pour tenter d’expliquer cette perte de luminosité brutale et soudaine, de l’étoile VVV-WIT-08, les scientifiques ont étudié plusieurs pistes…

A partir de ces hypothèses, les scientifiques ont tout d’abord pensé qu’un objet sombre avait pu passer devant l’étoile, bloquant ainsi les rayons émis par VVV-WIT-08 ; une piste appuyée par le fait que l’astre se trouve dans une région assez dense de notre galaxie, au centre de la Voie lactée.

Une première théorie mise à l’écart par la suite, lorsque des simulations ont permis aux chercheurs de s’apercevoir qu’il faudrait que le nombre d’objets volants au sein de notre galaxie soit bien plus important, afin d’en arriver à un tel résultat.

Désormais, les scientifiques s’intéressent à une nouvelle, qu’ils jugent plus probable. Pour eux, VVV-WIT-08 appartient certainement à une nouvelle classe, parmi le système des étoiles binaires une nouvelle catégorie désormais désignés comme “géantes clignotantes”.

Selon les chercheurs ces nouvelles géantes clignotantes sont donc des étoiles géantes, en moyenne 100 fois plus grande que notre Soleil, mais qui malgré leurs tailles, se font tout de même éclipser de temps en temps, environ une fois sur plusieurs décennies, par un autre astre pour le moment indéterminé. Il pourrait aussi bien s’agir d’une seconde étoile, que d’une planète dont le disque opaque parviendrait à éclipser des géantes clignotantes, comme VVV-WIT-08.

Samuel Agutter (rédaction bltv.fr)

2021-05-12T14:35:45+02:0010 mai 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser