fbpx

(TECHNOLOGIE) Cette voiture à hydrogène sera la plus endurante du monde

21 janvier 2021 – De prime abord, on pourrait la confondre avec une banale publication Facebook sur les voitures, noyée parmi tant d’autres.

Mais ce qui est dévoilé dans ce post, ne laissera, à coup sûr, personne indifférent, en particulier les passionnés d’automobile et d’innovation. Il s’agit de l’annonce, de ce qui pourrait bien devenir la voiture la plus endurante de tous les temps, technologies électriques et thermiques confondues.

Selon vous, qui pourrait bien se cacher derrière cette publication pleine d’optimisme.

DU CINÉMA À L’AUTOMOBILE

Ce mystérieux post Facebook est signé par « James Glickenhaus », un producteur et réalisateur de cinéma.

Professionnel du septième art, et aujourd’hui financier, il a notamment collaboré à la création de nombreux Thrillers, dans les années 1980. Le plus connu d’entre eux étant le film,« Le Droit de Tuer » (The Exterminator), sorti en 1988.

Cet homme de cinéma, est aussi un grand passionné d’automobile, et collectionneur de voitures de couses, en particulier de Ferrari.

Suivant sa passion, il a récemment décidé d’enter, lui aussi, dans la course, en créant une marque de voiture à son nom. La « Scuderia Cameron Glickenhaus (SCG)». Et son entreprise à un objectif clair : créer des modèles d’exceptions « certaines entreprises construisent des voitures, nous construisons des rêves ».

Post Facebook de James Glickenhaus, concepteur de la voiture à hydrogène du futur.

4 500 KILOMETRES SANS RECHARGES

Selon James Glickenhaus, le futur modèle de sa marque fonctionnerait à l’aide d’hydrogène, mais liquide, plutôt qu’avec une des batteries ou une pile.

Le patron de SGC, évoque là une voiture ayant une autonomie suffisante pour réaliser un trajet de Paris à Moscou, ou de New-York à Los Angeles, (environ 4 500 kilomètres), le tout sans effectuer la moindre recharge !

Une voiture existera-t-elle un jour ? Et surtout quand ? Pour l’instant, nous n’avons pas plus d’informations que celles déjà fournies dans la courte publication du patron de la Scuderia Cameron Glickenhaus. Aucun mot non plus, concernant le type de moteur utilisé, ni sur ses performances, par exemple.

Une affaire passionnante, à suivre de très près, sur notre site, ou sur les réseaux sociaux de James Glickenhaus.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(MYSTÈRE) Des internautes découvrent un message secret dans le parachute du rover « Perseverance »

24 février 2021 – Des détectives du web affirment avoir réussi à décoder un message secret, caché dans les motifs du parachute qui a aidé le rover « Perseverance », de la NASA à atterrir en toute sécurité sur Mars.

Les utilisateurs des réseaux sociaux Reddit et Twitter ont remarqué que le motif rouge et blanc sur le parachute avait l’air d’avoir été ajouté délibérément. Certains internautes ont alors émis l’hypothèse qu’il pourrait s’agir d’un code secret. Un code se servant de l’écriture informatique binaire. Afin de vérifier cela, ils ont choisi d’interpréter le sens du motif, en remplaçant ses parties rouges par le chiffre 1, le blanc représentant le zéro.

Photo de l’intérieur du parachute, prise par le rover Perseverance. ©NASA

UNE PHRASE SIGNÉE THEODORE ROOSEVELT

A partir de photos prises à l’intérieur du parachute, les internautes affirment que l’expression « osez des choses grandioses » (« dare mighty things ») utilisée comme devise par le centre de recherches spatiale de la NASA : le « Jet Propulsion Laboratory » ; a été codée sur l en utilisant un motif représentant des lettres sous forme de code informatique binaire.

Cette phrase est extraite d’un discours prononcé par le président américain Theodore Roosevelt, en 1899 dans lequel il affirme qu’«il vaut mieux oser des choses grandioses, remporter des triomphes glorieux, plutôt que de se ranger parmi ces pauvres esprits qui ne jouissent ni ne souffrent beaucoup, car ils vivent dans un crépuscule gris qui ne connaît ni victoire ni défaite. »

Chacun des anneaux concentriques du motif du parachute représentent un des mots du message secret. Les zéros et les uns doivent être divisés en morceaux de 10 caractères, auxquelles il faut rajouter 64, afin d’obtenir le code ASCII (norme informatique de codage de caractères), de chaque caractère.

Par exemple, sept bandes blanches, une bande rouge et deux autres bandes blanches représentent 0000000100, le code binaire binaire pour le chiffre. En ajoutant, 64 à ce résultat, cela donne 68, le code ASCII correspondant à la lettre D, en majuscules.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2021-01-21T23:41:29+01:0021 janvier 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser