fbpx

(TECHNOLOGIE) Une IA pourrait présenter le JT

23 novembre 2020 – Après avoir été intégrée dans le quotidien de certaines personnes avec par exemple « Alexa », l’intelligence artificielle (IA) pourrait coloniser les plateaux télés. MBN (Maeil Broadcasting Network), la chaîne du câble Sud-Coréenne câblée a divulgué une présentatrice TV artificielle. L’intelligence artificielle pourrait prendre la place de la présentatrice Kim Joo-ha en cas d’urgence. En effet, c’est sur le modèle de la présentatrice des infos du soir « MBN News8 » que l’IA va s’incarner. En effet, l’IA va utiliser des informations pré-apprises mais va aussi ressembler à la présentatrice. Même les mains et la bouche ont été travaillées. A la façon d’une statue au musée Grévin, on ne se rend même pas compte de la différence avec l’être humain.

Un responsable de MBN a déclaré : « Les reportages d’actualités utilisant une présentatrice sous forme d’IA permettent une diffusion rapide des informations en cas d’urgence et ce, pendant 24 heures sans interruption ». Pour se faire, il suffit d’un journaliste qui rédige un texte en rapport avec l’information devant être présentée et l’IA Kim fait son travail.

L’IA se serait exprimée au sujet de sa création : « j’ai été créée grâce à l’apprentissage profond de 10 heures de vidéos de Kim Ju-ha, apprenant les détails de sa voix, la façon dont elle parle, ses expressions faciales, la façon dont ses lèvres bougent et la façon dont elle bouge son corps. Je suis capable de rapporter les actualités exactement comme le ferait la présentatrice Kim Ju-ha ».

C’est une première en Corée du Sud mais pas une première mondiale. La Chine avait déjà utilisé une IA pour présenter le journal de CIIE en 2018. L’investissement du robot étant amorti, va-t-on garder Kim Joo-ha pour une longue carrière ? La question se pose car, à ce jour, l’IA peut travailler 24h/24 et ne semble pas vouloir réclamer de salaire.

ARTHUR, L’ANDROÏDE-BARMAN DE L’ESPACE

Pas encore de discothèque prévue sur Mars par Elon Musk mais pour les amateurs de science-fiction, nous vous recommandons le film « Passengers » de Morten Tyldum où une IA très perfectionnée converse avec ses clients d’une façon déconcertante. L’IA Arthur fait un travail de barman dans un vaisseau qui part de la Terre en direction d’une exoplanète ; seul bémol au cours du film, Arthur fait une grosse gaffe.

Thierry Penin (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Cet astéroïde vaut 7 Millions de fois l’économie sur Terre !

23 janvier 2021 – Situé entre Mars et Jupiter, cet astéroïde, entièrement composé de métaux, présente des caractéristiques hors du commun…

L’astéroïde « Psyche 16 » est multi-trillionaire ; sa valeur est en effet estimée à environ 630 Trillions d’Euros.

Une belle somme, mais pourtant, ce n’est pas la raison pour laquelle la NASA y enverra un orbiteur, en 2022. Parce qu’en plus d’être plein de richesses, l’astéroïde pourrait aussi nous en apprendre beaucoup sur la façon dont se serait formé notre système solaire…

UN NOYAU SEMBLABLE A CELUI DE LA TERRE

Même à long terme, l’étude de Psyche 16 n’a aucun but mercantile. En revanche, il donnera aux chercheurs l’opportunité d’observer la Terre…

Plus exactement, ce qui se rapproche le plus du noyau de notre planète. Il s’agira de réaliser sur cet astéroïde, ce qu’il est impossible de réaliser sur Terre, puisqu’il faudrait en effet creuser jusqu’à 3 000 kilomètres de profondeur, afin d’observer le noyau terrestre, ce qui est impossible. Etudier Psyche 16, permettra à la NASA de mieux comprendre le fonctionnement de notre cœur terrestre.

Les scientifiques tenteront par exemple, de déterminer pourquoi le magnétisme des pôles finit par s’inverser au fil du temps.

UN ASTÉROÏDE VRAIMENT UNIQUE

L’astéroïde fut découvert en 1852 par Annibale De Gasparis. L’astronome italien n’imaginait alors pas qu’il venait de repérer une telle rareté, dans sa lunette d’observation.

Lors de leurs formations, les astéroïdes agrègent les éléments lourds d’étoiles ayant explosés, parce qu’en fin de vie, au cours des précédents milliards d’années. C’est d’ailleurs de cette façon que sont nés des métaux comme l’or, l’arent ou le platine, et même des éléments vitaux à notre survie, tel que l’oxygène.

Ce qui rend Psyche 16 si spécial, c’est que là ou les astéroïdes sont habituellement constitués d’amas de roches ou de glace, ce dernier est surtout composé de fer, de nickel et certainement d’or. A l’échelle du cours actuel de tous ces métaux, cela représenterait une valeur astronomique, équivalente à 7 Millions de PIB mondiaux (le PIB mondial représentait 84 798 Milliards de dollars, en 2019).

Il aura fallu attendre le lancement du télescope Hubble, en 2014, pour se rendre compte des particularités de cet astéroïde géant.

Mais l’observation de Psyche 16 n’en est qu’à ses balbutiements. En effet, la « mission Psyche », ne décollera qu’en août 2022, avec, nous l’espérons, son lot de découvertes surprenantes.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2020-11-23T18:37:24+01:0023 novembre 2020|

Actus susceptibles de vous intéresser