fbpx

(TERRE) La mort des dinosaures a donné naissance à la forêt amazonienne

7 avril 2021 — Selon une étude, l’impact d’astéroïdes qui a tué les dinosaures aurait donné naissance aux forêts tropicales de notre planète comme celle de l’Amazonie. Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques responsables de la publication ont utilisé du pollen fossile et des feuilles de Colombie pour étudier comment l’impact a modifié les forêts tropicales en Amérique du Sud. Il y a 66 millions d’années, lorsque une roche d’environ 12 km de large, venue de l’espace, a frappé la terre, la végétation qui composait ces forêts a radicalement changé. Publiée dans la prestigieuse revue Science, le Dr Mónica Carvalho, de la Smithsonian Tropical Research Institution au Panama, et co-auteur de l’étude y a déclaré :

« Notre équipe a examiné plus de 50 000 fossiles de pollen et plus de 6 000 fossiles de feuilles d’avant et après l’impact. Nous avons découvert que les conifères et fougères étaient courantes avant que l’énorme astéroïde ne frappe ce qui est maintenant la péninsule du Yucatan au Mexique. L’étude nous apprend qu’après l’énorme impact, la diversité végétale a diminué d’environ 45% et les extinctions se sont généralisées, en particulier parmi les plantes à graines. Il aura fallu six millions d’années pour que l’écosystème se rétablisse voyant la domination des angiospermes (ndlr : végétaux dont les organes reproducteurs sont condensés en une fleur et dont les graines fécondées sont enfermés dans un fruit) et des plantes à fleurs

La densité de la forêt amazonienne

LA STRUCTURE DES FORÊT A CHANGÉ

À la suite de ce cataclysme et de la transition qui en a découlé, la structure des forêts tropicales a changé. Lorsque les dinosaures foulaient encore le sol de notre planète, à la fin du Crétacé, les arbres, qui faisaient les forêts étaient très espacés. Cela permettait aux rayons du soleil de couvrir le sol forestier. Suite à la mutation engendrée par la pluie d’astéroïdes les forêts ont développé une canopée épaisse qui a assombrit le sol. Les membres de l’équipe de recherche rappellent qu’à l’époque des dinosaures, les forêts tropicales étaient clairsemées et riches en conifères. Les analyses permettent trois explications possibles à ce bouleversement.

  • Premièrement, les mastodontes qu’étaient les dinosaures auraient pu empêcher la forêt de devenir trop dense en se nourrissant et en piétinant les plantes poussant au plus près du sol.
  • La deuxième explication évoque la chute des cendres due à l’impact, ce qui aurait enrichi les sols des forêts tropicales, donnant un ascendant aux plantes à fleurs à croissance plus rapide comme par exemple les orchidées.
  • La troisième explication est que l’extinction des conifères a créé une opportunité pour les plantes à fleurs de prendre leur place.

Pour le Dr Carvalho : « La leçon apprise ici est que lors de perturbations rapides, les écosystèmes tropicaux ne se contentent pas de rebondir, ils sont remplacés lors d’un processus très long ».

Bob Bellanca (rédaction btlv)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(TECHNOLOGIE) Un aspirateur autonome pour nettoyer les rues

9 mai 2021- Si les robots aspirateurs autonomes, sont désormais très bien connus du grand public, se différenciant par des formes rondes et aplaties, qui leur permettent de pouvoir se glisser dans les endroits les plus difficiles d’accès, tout en évitant les collisions ; la version très grand format de ces aspirateurs d’un nouveau genre, aimerait elle aussi se faire un nom, dans le nettoyage en milieu urbain, cette fois-ci.

UN NETTOYAGE AUTONOME 

Des aspirateurs géants, pour nettoyer les rues en toute autonomie ! C’est exactement ce que propose l’entreprise finlandaise “Trombia Technologie”, qui a récemment entrepris de tester les capacités de son robot de nettoyage urbain, en conditions réelles.

Son nom est Trombia Free, d’une allure massive et futuriste cet aspirateur géant d’une taille de 3,52 mètres de long, et 2,3 mètres de large, vient d’être utilisé afin de nettoyer toute une piste cyclable située dans la capitale finlandaise, Helsinki.

Afin d’éviter les différents présents sur son chemin, sans risquer de bloquer l’appareil, le robot est doté d’un système Lidar (télédétection par laser), ainsi que de puissants capteurs optiques. Autre point fort, Trombia Free peut fonctionner aussi bien de jour que de nuit, et par tous les temps.  Quant à la vitesse de fonctionnement, le robot pourrait atteindre une vitesse de 10 kilomètres par heure, toutefois bridée entre 2 et 6 km/h, pour une meilleure efficacité.

Côté consommation d’énergie, le constructeur de Trombia Free affirme que son aspirateur robot utiliserait à peine 15 pourcents de la puissance habituellement mobilisée par les systèmes de nettoyage urbain traditionnels.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2021-04-08T15:24:51+02:007 avril 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser