fbpx
x

(TOURISME SPATIAL) Capitaine Kirk est allé dans l’espace !

13 octobre 2021 – William Shatner, qui a joué le capitaine Kirk dans Star Trek, est devenu la plus vieille personne à dépasser notre atmosphère. Il a 90 ans.

Ce mercredi 13 octobre, une fusée Blue Origin (la société de Jeff Bezos), a emmené quatre passagers dans l’espace, dont William Shatner. Un voyage d’une dizaine de minutes, mais qui reste pourtant “l’expérience la plus intense” de l’acteur. “Il faut que tout le monde fasse ça” ajoute-t-il. Il était accompagné de deux entrepreneurs et d’une responsable de Blue Origin.

Jeff Bezos était présent au décollage et à l’atterrissage de la capsule au Texas. Cette dernière est montée à cent kilomètres d’altitude avant de faire une chute libre. Trois parachutes ont été déployés.

Initialement, William Shatner devait décoller la veille, mais les conditions météorologiques n’étaient pas bonnes. 

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

Deux trous noirs proches de la Terre sur le point de fusionner

2 décembre 2021 – Une équipe d’astronomes a découvert deux trous noirs supermassifs. C’est la paire la plus proche de la Terre. 

Un trou noir est déjà impressionnant. Le plus proche est situé au centre de la Voie Lactée : Sagittarius A*. Imaginez-en deux… Situés dans la galaxie voisine NGC 7727, les deux trous noirs sont à 89 millions d’années-lumière de nous. La paire la plus connue à ce jour se situe à plus de 470 millions d’années-lumière… 

DEUX MASTODONTES

Ces deux trous noirs sont séparés par 1 600 années-lumière, pas grand-chose à l’échelle de l’Univers. Quelles sont leurs caractéristiques ? L’un, le plus gros, est en plein milieu de sa galaxie. Il est 154 millions de fois plus massif que le Soleil. Son voisin, lui n’est “que” 6,3 millions de fois plus massif.

Cependant, les deux risquent de ne devenir qu’un : selon Holger Baumgardt, un des coauteurs de l’étude, “les deux objets devraient fusionner en un seul trou noir, sans doute dans les 250 millions d’années à venir”.

Les deux trous noirs dans la galaxie NGC 7727. Crédit : ESO

ON SOUPÇONNAIT DÉJÀ LEUR PRÉSENCE

Les chercheurs se doutaient bien que ces deux-là existaient. Mais ils n’avaient jamais pu le confirmer. Ils se sont aidés de l’instrument Multi-Unit Spectroscopic Explorer (MUSE), du Very Large Telescope (VLT) du Chili. Grâce à ces outils, les astronomes ont analysé l’influence gravitationnelle des deux trois noirs sur les étoiles environnantes.

Les deux objets supermassifs peuvent également aider à comprendre l’origine de leur galaxie, à la forme très particulière. Elle pourrait être issue de la fusion d’anciennes galaxies, l’existence des deux trous noirs corroborant cette idée.

D’AUTRES ASTRES À DÉCOUVRIR ?

Cette nouvelle découverte laisse entendre que d’autres astres se cachent dans l’Univers, dont des trous noirs massifs similaires à ceux détectés. Prochainement, le Télescope géant européen de l’Observatoire Européen Austral, bientôt mis en service dans le désert d’Atacama, au Chili, aidera les chercheurs à découvrir d’autres mystères de l’espace.

Sources : Science Post et Astronomy & Astrophysics

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

2021-10-13T18:15:06+02:0013 octobre 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser