fbpx

(TRANSHUMANISME) Accepteriez-vous de prendre la pilule de l’immortalité ?

10 juin 2021 —  D’après les dernière études on pourrait vivre dans les prochaines décennies  jusqu’à 150 ans. Il est évident que chacun d’entre-nous souhaite mourir en bonne santé, ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas. Si vous aviez la possibilité de prendre la pilule de l’immortalité est-ce vous sauteriez le pas ou bien comme Woody Allen vous penseriez : l’éternité c’est long, surtout vers la fin.

Des scientifiques de l’Université du Texas ont mené une enquête et ont découvert combien d’Américains aimeraient vivre éternellement. Il ont fait un sondage qui a montré que finalement que peu d’adultes américains aimeraient vivre éternellement.

Selon une étude publiée dans le  Journal of Aging Studies , seuls 33% des Américains interrogés ont répondu par l’affirmative lorsqu’on leur a demandé s’ils voulaient prendre une pilule qui leur permettrait de vivre éternellement en restant  à leur âge actuel. « Non » ont répondu 42% , et les 25% »ont eu du mal à répondre ».

À QUEL  ÂGE VOULEZ-VOUS VIVRE L’ÉTERNITÉ?

Selon Futurism , les sondés étaient répartis en trois groupes d’âge : les jeunes entre 18 et 29 ans, les personnes âgées avec une moyenne de 72 ans et un troisième groupe  encore plus âgée avec une moyenne de 88 ans. Dans chacun des groupes, la plupart des gens ont répondu qu’ils ne voulaient pas vivre éternellement. Cependant, il y avait des différences entre les groupes les plus jeunes et les plus âgés, surtout  à quel âge il voulait que le compteur soit bloqué. Le groupe plus jeune a choisi l’âge de 23 ans et le groupe plus âgé a préféré  42 ans.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(INNOVATION) Airbus a dévoilé son nouveau taxi volant électrique

23 septembre 2021 – Airbus a récemment présenté son nouveau taxi volant électrique, le City Airbus NextGen. La société prévoit une commercialisation d’ici 2025.

Airbus a dévoilé son nouvel aéronef électrique à décollage et atterrissage vertical (evtol), ce 21 septembre à l’occasion d’un événement dédié à l’aviation durable organisé à Toulouse. Si l’entreprise respecte son planning, le premier vol aura lieu en 2023 tandis que la mise en circulation est prévue pour 2025. Le City Airbus NextGen sera doté de huit moteurs électriques, il  pourra transporter quatre passagers, il aura un niveau sonore compris entre 65 et 70 dbA et sa vitesse de croisière sera de 120 km/h. D’après Bruno Even, président d’Airbus Helicopters, ce taxi volant sera essentiellement conçu pour des liaisons urbaines. Cependant, l’usage de ce taxi volant nécessitera l’installation d’infrastructures spécifiques pour les différents trajets que le véhicule devra exécuter.

UN TAXI VOLANT URBAIN

Ce nouveau taxi volant a été conçu pour le milieu urbain. Airbus a donc mis en place un certain nombre de mesures pour en faire le taxi volant urbain idéal. La société a d’ailleurs indiqué avoir pris en compte un certain nombre de contraintes liées à l’environnement urbain dans lequel l’appareil pourrait évoluer à l’avenir. Comme par exemple le bruit que pourrait faire l’appareil à l’atterrissage. Le prototype a donc pour objectif de ne pas dépasser 65 dB en vol et 70 dB. À cela s’ajoute son côté écologique, puisque ce evtol produit zéro émission. C’est d’ailleurs la première fois qu’Airbus fait un véhicule qui n’émet aucune émission. Ce taxi volant pourra être utilisé  pour connecter deux points entre eux. Ça peut être un aéroport qui est connecté au centre-ville ou deux endroits distincts dans la ville qui peuvent être connectés. Ainsi, avec le City Airbus NextGen, les taxis volants français seront bientôt opérationnels.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-06-10T14:58:23+02:0010 juin 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser