19 janvier 2022 – Les expéditions à travers l’espace sont de plus en plus nombreuses. Effectivement, les scientifiques analysent sans cesse nos planètes. Nous savons qu’ils ont pour objectif que des humains puissent vivre sur une autre planète. En revanche, c’est un tout autre projet qui pourrait bientôt voir le jour : une galerie d’art sur la Lune.

L’université de Leiden au Pays-Bas ainsi que l’Agence spatiale européenne (ESA) ont créé une fondation qui a cette ambition. Elle est appelée Moon Gallery. C’est un plateau en forme de cube de 8 cm de côté, avec un total de 64 œuvres différentes.

N’importe quel artiste du monde entier peut exposer son travail. Que ce soit un hommage historique ou une œuvre engagée, tout est accepté. Une exposition internationale qui s’étend des États-Unis au Japon en passant par le Vietnam, l’Autriche, la France et l’Italie.

Une galerie d'art

Le musée se présente de cette manière. Capture d’écran Instagram @moongalleryofficial

En premier lieu, certaines créations ont commencé à être installées à l’intérieur de ce plateau. La France est représentée par Benjamin Pothier avec son tableau de Yves Klein. Afin de rendre hommage, l’artiste a emprisonné une goute de peinture bleu en lévitation dans un cube. Un allemand a lui fait plutôt le choix d’une approche scientifique. Il s’agit de l’air le plus pur sur terre récolté au Pôle Sud. Un échantillon de cet air a été emprisonné dans un flacon en verre.

UN PROJET BIEN RÉFLÉCHIS

Globalement, tout a bien été pensé. Afin de faciliter l’envoi de cette galerie, les membres de cette fondation ont dû penser au poids et à la taille. En effet, il ne faut pas que cela soit trop lourd ou encore trop grand. N’oublions pas que nous parlons d’envoyer ces œuvres sur la Lune. Donc l’objectif est de pouvoir l’installer et la déplacer sans difficulté. Quoi qu’il en soit, les créations devront rentrer dans seulement 1 cm cube et il faut payer entre 500 et 3 000 euros afin d’exposer sur la lune.

Une galerie d'art

La galerie d’art qui sera envoyée sur la Lune. Capture d’écran Instagram @moongalleryofficial

Le musée devrait s’envoler en février 2022 vers l’ISS (la Station spatiale internationale) à bord du vaisseau Cygnus NG-17. À court terme (2025) l’objectif serait d’agrandir ce plateau de 10 cm et de passer non pas 64 mais 100 œuvres différentes.

Ce n’est pas la première fois que cela arrive, un projet plus ou moins similaire a déjà été réalisé auparavant. La première remonte en 1969 lors de la mission Apollo 12. Un minuscule carreau de céramique de la taille d’un timbre comportant les dessins de 6 artistes différents avait été propulsé dans l’espace.

Valentin Rican (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV