fbpx

(UNIVERS) Des molécules organiques ont été trouvées aux abords de la Voie lactée

10 juin 2021 — Des chercheurs de l’Université de l’Arizona ont trouvé des molécules organiques dans des nébuleuses planétaires, dans les restes d’étoiles en fin de vie, et dans les confins de la Voie lactée. Ces régions étaient jusqu’à présent considérées comme trop froides et trop éloignées du centre de la galaxie pour créer de la matière organique.

Les nébuleuses planétaires sont des objets brillants qui se forment lorsque les étoiles d’un type particulier atteignent la fin de leur évolution. La plupart des étoiles de notre galaxie, y compris le Soleil, finissent ainsi leur vie. Lorsqu’une étoile s’éteint et devient une naine blanche, elle commence généralement à générer un rayonnement ultraviolet intense. Pendant longtemps, on a cru que ce rayonnement était capable de diviser en atomes toutes les molécules éjectées par une étoile mourante dans le milieu interstellaire.

RIEN NE SE PERD TOUT SE TRANSFORME

La détection de molécules organiques dans les nébuleuses planétaires montre qu’il n’en est rien. Les nouvelles observations présentées dans l’étude soutiennent également l’idée que les nébuleuses planétaires sont d’importantes sources de molécules, qui deviennent alors des matières premières pour la formation de nouvelles étoiles et planètes. On pense que les nébuleuses planétaires fournissent 90 % de la matière dans le milieu interstellaire et que les supernovas ajoutent les 10 % restants.

Les astronomes ont pu capturer l’emplacement des molécules organiques dans les nébuleuses planétaires avec des détails et une résolution spatiale élevée. En utilisant un réseau de réseaux d’antennes ALMA, les auteurs ont obtenu un spectre de signaux dans la gamme des ondes radio. Les scientifiques ont pu déterminer de manière fiable la présence de cyanure d’hydrogène (HCN), d’ion formyle (HCO +) et de monoxyde de carbone (CO) aux abords de la Voie lactée et dans les nébuleuses.

Trouver ces molécules au bord de la galaxie pourrait signifier que des réactions organiques peuvent encore avoir lieu à ses bords extérieurs. Cela signifie que la « zone habitable galactique » – la région dans laquelle les systèmes stellaires avec des planètes habitables peuvent se former – peut s’étendre beaucoup plus loin du centre de la galaxie qu’on ne le pense aujourd’hui.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(OVNI) La communauté internationale des experts en OVNIologie répondra au gouvernement américain lors d’une conférence de presse

5 août 2021 – Des chercheurs universitaires et civils en OVNIologie ont décidé de se rassembler dans le cadre d’une conférence de presse afin de répondre au gouvernement américain, au pentagone et l’UAP task force. Cette conférence qui se veut internationale doit avoir lieu le 21 août 2021 et sera diffusée en simultané dans plusieurs grandes villes comme Paris, Barcelone ou Buenos Aires.

Cette conférence intervient à un moment phare pour l’OVNIologie, puisque le sujet des OVNIs n’a jamais été pris autant au sérieux par de nombreux états, et ce de manière totalement officielle. En l’occurrence cette conférence fait suite à l’annonce du gouvernement américain qui a ordonné au Pentagone, par un projet de loi du Congrès en décembre 2020, de rendre accessibles tous les dossiers classifiés sur les OVNIs à toutes les branches du Gouvernement, de la Défense et des Services de renseignement, au cours des 180 jours suivants (juin 2021). De fait, l’objectif de cette conférence de presse sera de permettre aux experts de l’ovniologie de s’exprimer sur le sujet OVNI et d’évaluer de manière indépendante le contenu des publications du Pentagone.

Cette conférence rassemblera de nombreux invités prestigieux notamment des grands noms de l’OVNIologie comme Ananda Bosman ou Yann Vadnais qui pourront s’exprimer à un moment clé pour le secteur qui grimpe en popularité. Une popularité qui devrait continuer à croître avec la reconnaissance de l’existence de PANs intelligents par le Département de la Défense américaine. Plus qu’une conférence de presse, cet événement sera un rassemblement d’experts qui permettra de coordonner de manière cohérente les récents résultats de recherche en discours scientifiques et de faire progresser notre compréhension des OVNIs/PANs. C’est donc une conférence de presse d’une importance capitale pour l’OVNIologie qui va se dérouler le 21 août et qu’il faudra donc scruter avec la plus grande attention.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-06-10T14:43:25+02:0010 juin 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser