fbpx
x

(URBANISME) Aux USA, un milliardaire va créer une nouvelle ville de A à Z

7 septembre 2021 —Le milliardaire  américain Mark Lore a l’ambition  de construire une nouvelle ville aux États-Unis. Le projet, appelé Telosa, a été développé par le bureau d’architecture danois BIG. S’il est approuvé, alors en 2030 les premiers habitants  pourront venir y vivre !

© BIG

Selon  Mark Laure, Telosa est sa réponse au capitalisme. L’homme d’affaires souhaite acquérir un immense terrain d’environ 60 700 hectares, qui sera transmis  à la nouvelle communauté.

À ce stade, on sait très peu de choses sur le réel projet  de Telosa. Cependant, BIG a déjà produit des maquettes, qui montrent que la ville aura des fermes, des bâtiments verts dotés de conceptions écoénergétiques telles que des panneaux solaires et la récupération des eaux de pluie. Au centre de la ville, il est prévu de construire une tour qui s’élèvera au-dessus du parc central. Telosa privilégiera les piétons, rendant les réseaux routiers plus adaptés aux vélos et aux transports en commun.

© BIG

Le promoteur  note que la ville sera construite progressivement. La première étape coûtera plus de 25 milliards de dollars. Ce montant couvrira l’aménagement d’un site de 607 hectares, qui abritera environ 50 000 habitants. Comme prévu, plus de 5 millions de personnes vivront dans la ville, et 400 milliards de dollars seront dépensés en construction au cours des prochaines décennies ! Le financement devrait provenir de diverses sources, notamment d’investisseurs privés, de philanthropes, de subventions et de subventions fédérales et étatiques.

L’emplacement de la ville n’a pas encore été choisi. Cependant, c’est une question de temps. Rappelons que récemment la Russie a également pensé à créer une nouvelle grande ville en Extrême-Orient.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Jeff Bezos compte construire une station spatiale privée

26 octobre 2021 – Jeff Bezos semble vouloir pousser encore plus loin le tourisme spatial. Comme le montre son nouveau projet, Orbital Reef, une  station spatiale privée décrite comme un parc commercial pouvant accueillir jusqu’à 10 personnes.

La société Blue Origin de Jeff Bezos et Sierra Space se sont associés dans un projet de grande envergure à savoir une station spatiale privée pouvant accueillir jusqu’à 10 personnes. Ils ambitionnent de pouvoir la rendre opérationnelle d’ici la deuxième moitié de la décennie. Cette station spatiale qui sera baptisée Orbital Reef montre que la course pour la commercialisation de l’orbite terrestre basse a atteint un nouveau stade. Dans un communiqué BLue Origin et Sierra Space ont annoncé que cette station spatiale s’adresserait  à un large panel de client “Agences spatiales expérimentées, consortiums dans les hautes technologies, nations sans programme spatial, médias et agences de voyages, entrepreneurs et inventeurs subventionnés, investisseurs portés vers l’avenir, tous ont leur place”. La station évoluera à 500 km d’altitude, soit un peu plus haut que l’ISS et mesurera 830 m3, soit presque autant que l’ISS.

UN NOUVEAU SUCCESSEUR POUR L’ISS

À l’image de Starlab, Blue Origin et Sierra Space ont donc annoncé à leur tour la mise en place d’une station spatiale privée qui devrait entrer en service à l’horizon 2025. Une annonce qui intervient à un moment où la mise en place d’une station spatiale est intéressante stratégiquement puisque en théorie l’avenir de l’ISS est aujourd’hui officiellement assuré jusqu’en 2024. À cela s’ajoute le fait que d’un point de vue technique, la NASA a entériné le fait qu’elle soit capable d’opérer jusqu’en 2028 même si le patron de la NASA Bill Nelson, s’est prononcé en faveur de son extension jusqu’en 2030. Quoi qu’il en soit, l’ISS a une date de péremption qui approche à grands pas et des stations comme Orbital Reef seront là pour prendre la relève.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-09-07T16:16:51+02:007 septembre 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser