Découvrez BTLV, le média N°1 sur le mystère et l'inexpliqué (Replay/Podcast/rédactionnel)

Pour accéder à toutes nos interviews audio et vidéo
Rejoindre BTLV

26 juillet 2020 – Le nombre de passagers autorisé à bord des célèbres gondoles vénitiennes vient de se voir limité. La raison : le « surpoids » de ces passagers.

Je vous arrête tout de suite, il ne s’agit en aucun cas de « body shaming » (discrimination faite à quelqu’un en raison de son apparence physique), mais bien de normes de sécurité.

MOINS DE TOURISTES, PLUS DE SÉCURITÉ

La décision prise de limiter le nombre de passagers des gondoles pour une question de poids peut déranger d’un point de vue de l’éthique, pourtant il ne s’agit en aucun cas de discrimination.

En effet, Andrea Balbi, président de l’association des gondoliers de Venise, expliquait dans une interview donnée au Guardian que les gondoliers se sont aperçus d’une prise de poids généralisée chez les touristes qui montent à bord de leurs embarcations. Cette prise de poids devient un problème pour faire circuler les gondoles dans les canaux étroits de la ville. En effet, plus il y a de poids à bord, plus l’embarcation s’enfonce dans l’eau. L’eau s’infiltre alors à l’intérieur.

Qui plus est, plus il y a de poids à bord du bateau, plus il est difficile pour le gondolier de le manœuvrer.

LIMITATION PEU CONTRAIGNANTE

C’est donc dans un souci de sécurité que le nombre de passagers se voit limité. Mais pas drastiquement pour autant : on passe de 5 à 4 personnes pour les gondoles « classique » qu’on appelle « da nolo » et de 14 à 12 pour les « da parada » qui permettent de traverser le grand canal.

« Nous n’avons pas de balance pour peser les gens, nous avons donc réduit le nombre de passagers », a ajouté Andrea Balbi. Le Guardian rappel cependant que les gondoles da nolo ne sont faites pour transporter que cinq passagers.

Margaux Naudin (Rédaction btlv.fr / Source The Guardian)