Découvrez BTLV, le média N°1 sur le mystère et l'inexpliqué (Replay/Podcast/rédactionnel)

+4000H d'émissions pour donner du sens à sa vie
Je rejoins BTLV

5 mai 2020 — Le Bureau régional de l’Organisation mondiale de la santé pour l’Afrique a préconisé lundi que de nouvelles thérapies à base de pharmacopée traditionnelle contre le Covid-19, subissent des tests rigoureux avant leurs essais à grande échelle comme à Madagascar.

« Les Africains méritent d’utiliser des médicaments testés selon les normes qui s’appliquent aux médicaments fabriqués pour les populations du reste du monde », a écrit l’organisation (OMS-Afro) dans un communiqué publié sur son site internet.

« Même lorsque des traitements sont issus de la pratique traditionnelle et de la nature, il est primordial d’établir leur efficacité et leur innocuité grâce à des essais cliniques rigoureux », a insisté l’OMS.

« Des plantes médicinales telles que l’artemisia annua sont considérées comme des traitements possibles du Covid-19, mais des essais devraient être réalisés pour évaluer leur efficacité et déterminer leurs effets indésirables », a souligné l’organisation.

Madagascar a mis au point un traitement curatif contre le Covid-19 à base d’artemisia, qui est actuellement vanté à travers plusieurs pays d’Afrique de l’ouest et du centre, malgré les réticences de l’OMS.

Le Congo qui abrite le siège de l’OMS Afro, vient d’en commander un échantillon qui sera présenté mardi au public, selon la présidence de la République.

« Même lorsque des traitements sont issus de la pratique traditionnelle et de la nature, il est primordial d’établir leur efficacité et leur innocuité grâce à des essais cliniques rigoureux », a martelé l’organisation onusienne, qui ajoute que l’OMS « reconnaît que la médecine traditionnelle, complémentaire et alternative recèle de nombreux bienfaits » et que l’Afrique a une longue histoire de médecine traditionnelle et de tradipraticiens de santé qui jouent un rôle important dans les soins aux populations.

Avec moins de 2.000 décès, l’Afrique reste peu touché par la pandémie de Covid-19, qui a déjà tué près de 250.000 personnes à travers le monde.

Rédaction btlv.fr avec AFP