fbpx
x

(ZOOLOGIE) Les pandas géants ne sont plus considérés comme une espèce en voie de disparition

12 juillet 2021 — Les pandas ne risquent plus de disparaitre, mais ils restent très vulnérables, selon des responsables chinois. Les efforts pour préserver cet animal vedette ont finalement payé.

Depuis une dizaine d’années, les effectifs du panda géant augmentent légèrement. « Pourtant, il demeure l’une des espèces les plus menacées au monde », précise sur son site le WWF dont l’animal est le logo. « Son habitat continue à rétrécir, en raison notamment de l’expansion des zones agricoles et de la mise en œuvre de divers projets d’aménagement ».

Dans les années 1980, seuls 1 114 pandas vivaient encore à l’état sauvage en Chine. Le ministre chinois de la Nature et de l’Environnement, cité par l’agence de presse chinoise Xinhua fait aujourd’hui état de plus de 1 800 individus vivant en liberté.

UN TRÉSOR NATIONAL CHINOIS

La Chine considère les pandas comme un trésor national, mais les « prête » également à d’autres pays comme outils diplomatiques. La nouvelle classification est apparue des années après que l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) ait déjà retiré l’animal de sa liste d’espèces menacées et lui ait réattribué le statut vulnérable en 2016.

Cependant, à l’époque, les responsables chinois ont contesté la décision, affirmant qu’elle pourrait induire les gens en erreur en leur faisant croire que les efforts du gouvernement pour conserver l’animal rare diminuaient.

La dernière annonce du ministère chinois de l’Environnement est la première fois qu’un animal change de statut sur la liste des espèces menacées, qui utilise des normes similaires à celles de l’UICN, basée en Suisse.

Les utilisateurs des réseaux sociaux chinois ont été ravis de la nouvelle, affirmant que c’était la « preuve » que l’effort de conservation en valait la peine.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(INNOVATION) L’armée américaine s’est dotée de fusils qui visent et tirent automatiquement

27 octobre 2021 – L’armée américaine s’est récemment procuré des SMASH 2000, un système de visée informatisé qui grâce à un algorithme permet ainsi de détecter automatiquement la cible, de prédire ses mouvements et d’indiquer au tireur où viser.

Afin de permettre à ses soldats de mieux viser et donc d’être plus efficace, l’armée américaine a décidé de miser sur le SMASH 2000. Il s’agit d’un système de visée informatisé qui en apparence ressemble à une lunette classique, qui se glisse sur le haut d’un fusil d’assaut. Le système fonctionne grâce à une caméra et un laser qui permet de déterminer la distance entre l’arme et la cible. Un algorithme intégré permet ainsi de détecter automatiquement la cible, de prédire ses mouvements et d’indiquer au tireur où viser. En d’autres termes il s’agit de viseurs intelligents conçus pour aider les tireurs à repérer les cibles et à leur montrer ensuite le point de visée le plus optimal à engager, même lorsqu’ils se déplacent.

UNE SORTE DE ROBOT TUEUR

En plus de constituer une redoutable aide à la visée, le système SMASH 2000 peut au militaire quand et où tirer d’une certaine façon c’est la machine qui prend le tir en main. En fait, avec cette technologie, une fois que la lunette a acquis sa cible, le militaire n’a plus qu’à presser la détente de son arme et laisser le système électronique prendre en charge le tir. C’est donc l’algorithme qui décide de faire feu lorsqu’il est certain que la balle peut toucher sa cible. En outre, bien qu’il soit sous le contrôle d’un soldat, c’est donc tout de même le SMASH 2000 qui prend la décision finale, on peut donc le voir comme un robot tueur. Ainsi cette technologie montre que petit à petit l’intelligence artificielle prend de plus d’importance dans l’armée.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-07-12T17:24:09+02:0012 juillet 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser