Découvrez le premier site (Vidéo / Audio / Actu) consacré aux mystères de l'espace et de l'univers

Regardez et écoutez BTLV gratuitement et sans engagement pendant 7 jours
+3000H d'émissions pour donner du sens à sa vie
Je découvre maintenant

5 janvier 2018 : Joseph McMoneagle. Ce nom ne vous sera plus inconnu pour longtemps. Il s’agit d’un « médium-espion » qui coopérait avec la CIA. En 1984, il est chargé d’une mission de la plus haute importance : propulser son esprit dans le passé, à un million d’années en arrière, dans le but de percer à jour les secrets de la planète rouge, plus précisément, de ses habitants.

LE GRAND MÉNAGE DE PRINTEMPS

Les services secrets américains se sont récemment attelés au rangement de leurs archives, pour le moins colossales… La (re)découverte et déclassification d’un document contenant la retranscription du dialogue entre le médium McMoneagle et l’agent Monroe des services secrets a évidemment retenu toute l’attention des théoriciens du complot.

UNE ENVELOPPE MYSTÉRIEUSE

Le fameux document contenant le dialogue est depuis disponible en libre accès dans la bibliothèque en ligne de la CIA. Même si le fait que les services secrets avaient recourt régulièrement à des médiums durant la guerre froide a été reconnu, la mise en lumière de cette découverte a, pour sa part, suscité bien des interrogations. Outre la théorie de la construction de pyramides par les martiens sur la planète rouge, on apprend, au fil de la conversation, que l’agent Monroe avait fourni une enveloppe secrète au médium contenant les coordonnées exactes des endroits que ce dernier devait explorer par télépathie. Petite difficulté pour ce dernier : l’enveloppe devait rester fermée. Un moyen pour la CIA de vérifier l’authenticité des pouvoirs surnaturels de ses médiums.

DES CHIFFRES ET DES LETTRES

Une fois « l’épreuve » passée haut la main, le médium détaille le contenu de l’enveloppe (toujours fermée), un papier avec des phrases : « Le temps d’intérêt, environ un million d’années avant notre ère », « 40,89 degrés de latitude nord et 9,55 degrés de longitude ouest ». Il s’agit bien des coordonnées préparées par les soins de l’agent Monroe. Il a détaillé par la suite l’aspect physique des martiens :

« Ils sont très grands et maigres, je ne vois que des ombres. Ils habitent dans des pyramides en fer. Ils vont mal, ils sont en train de mourir. À présent, ils ne sont plus là », a déclaré le médium à la CIA.Malgré ces affirmations étonnantes, les deux acolytes n’ont pas souhaité creuser davantage cette affaire. Une question reste pourtant en suspens : comment la CIA a-t-elle eu accès à ces coordonnées, reflet du lieu d’habitat et d’une civilisation éteinte depuis des millions d’années ?…

Ana Talan (btlv.fr/CIA)