fbpx

(DRAME) Un chasseur de fantômes se noie en voulant répondre à un défi en ligne

2 septembre 2021 – Voulant relever un défi pour le moins stupide, le membre d’un groupe d’enquêtes paranormales de Singapour s’est tragiquement noyé alors qu’il tentait de traverser une rivière à la nage en réponse à internaute qui avait remis en doute son courage. Tout a commencé lorsque le chasseur de fantômes Raysan Ace a reçu, via Facebook, le message d’une personne qui avançait que son groupe d’enquêteurs truquait les résultats des investigations menées sur des lieux prétendument hantés à travers tout le pays.

LE MOIS DES FANTÔMES

À l’occasion du « mois des Fantômes » (ndlr : période annuelle dans de nombreux pays asiatiques où l’on pense que les esprits des morts sont libres de marcher sur la Terre) l’internaute a défié la victime en lui demandant de traverser à la nage une rivière de Singapour. La légende raconte que durant cette période, si l’on nage dans une rivière on peut être dévoré par un « fantôme affamé ». Voulant prouver son courage, la victime a souhaité relever le défi en se jetant à l’eau vendredi dernier vers 2h30 du matin. Afin d’immortaliser son courage, il a demandé à un ami de tout filmer.  Avant d’entrer dans la rivière, le jeune homme a expliqué aux internautes ce qu’il était sur le point de faire tout en leur lançant cet avertissement étrangement prophétique : « S’il vous plaît, n’essayez pas de faire cela si vous n’êtes pas un nageur expert » »….avant de rajouter « je ne le suis pas moi-même ». 

Une fois à l’eau, comme on peut le voir sur la vidéo, sa traversée a commencé sans incident avant de disparaître au bout de cinq minutes. Pensant que tout était normal son ami a continué à filmer pendant 20 minutes avant de prendre conscience que quelque chose avait mal tourné. Une fois contactées, les autorités, ont retrouvé, le lendemain matin, le corps sans vie de Raysan Ace dans l’eau. Une enquête sur l’incident a été ouverte et déterminera l’implication de la personne qui a lancé le défi. Si Internet a ouvert le champ des possibles et celui de l’information, le média est aussi devenu le réceptacle de messages de haines et il est malheureusement difficile d’en identifier les auteurs.  

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CLIMAT) Un seul pays au monde semble en mesure de réaliser ses objectifs climatiques

21 septembre 2021 –  Pour de nombreux pays dans le monde la réalisation d’un certain nombre d’objectifs climatiques constitue un véritable défi. À un tel point que pour le moment un seul pays dans le monde semble en bonne voie pour réaliser ses objectifs. Il s’agit de la Gambie.

La Gambie est pour le moment le seul pays au monde à avoir obtenu une note climatique globale compatible avec les objectifs fixés par l’Accord de Paris. Pour rappel, il s’agit d’un traité international sur le réchauffement climatique adopté en 2015 qui est censé unifier toutes les nations dans une cause commune pour lutter contre le changement climatique. En effet, selon une étude du Climate Action Tracker a examiné l’Europe et 36 autres nations qui prend en compte de nombreux facteurs, comme les politiques climatiques nationales, les mesures et l’utilisation des terres, le soutien financier international et les objectifs climatiques fixés par ces pays. La Gambie semble pour le moment le seul pays en mesure de réaliser ses objectifs climatiques.

LA GAMBIE, UN EXEMPLE À SUIVRE

Selon l’étude, la Gambie n’est pas le seul pays en mesure de réaliser ses objectifs climatiques, d’autres pays comme le Costa Rica, le Maroc, l’Éthiopie ou le Royaume-Uni s’en rapproche, mais sont loin d’être au même niveau. La Gambie peut être considérée comme un exemple à suivre en raison des nombreuses actions qu’elle a mise en place pour le climat. Tout d’abord, le pays mise majoritairement sur les énergies renouvelables et dispose de l’une des plus grande installations solaires d’Afrique de l’Ouest. Le gouvernement gambien est également parvenu à restaurer 10 000 hectares de forêts, de mangroves et de savanes. Enfin, la Gambie s’est également engagée à limiter l’utilisation abusive des ressources forestières, il convertit également les terres agricoles inondées en rizières sèches. Ainsi, la Gambie semble sur le point de devenir un symbole pour tous les pays luttant pour la sauvegarde de notre planète.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-09-06T16:41:18+02:002 septembre 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser