fbpx

ESPACE : Deux planètes habitables ?

28 juin 2020 – Se pourrait-il que des astronomes aient découvert deux planètes habitables ?

Elles ne présentent en tout cas pas de mauvaise disposition à l’égard de la vie en général.

ATMOSPHÈRE, ATMOSPHÈRE

Ces deux planètes, légèrement plus grandes que la Terre, sont en orbite autour d’une étoile à proximité de notre système solaire.

Si les experts pensent que ces planètes pourraient être habitables (ou habitées), c’est en raison de cette étoile, nommée GJ 887, qui n’émet pas de violente radiation ou de flamboiements qui seraient néfastes pour une vie éventuelle sur ces planètes.

Le but des scientifiques est de déterminer si ces planètes ont une atmosphère et si, le cas échéant, elles abritaient une forme de vie.

DE PROCHES VOISINES

GJ 887 se trouve à 10,7 années-lumière de la Terre dans la constellation australe du Poisson et fait partie de la famille des naines rouges. La différence entre GJ 887 et les autres naines rouges, c’est cette absence d’émission de radiation et de flamboiement qui leur est propre. Pour autant, ce type d’étoile est bien plus petit et plus froid que le soleil.

Ce petit système a été observé par TESS, le télescope spatial, pendant plusieurs semaines et les astronomes ont pu constater que cette étoile ne présentait pas de changements de comportement, la rendant très stable, voire inactive.

Pour autant, les chercheurs s’accordent à dire que ce ne fut peut-être pas toujours le cas et que l’étoile a pu dans le passé émettre de fortes radiations qui auraient en principe détruit toute forme de vie sur ces deux planètes. De plus, aux vues de la proximité de ces planètes et de l’étoile, il est certain qu’aucune eau liquide ne peut s’y trouver.

Cependant, il se pourrait que les chercheurs aient trouvé une troisième planète qui remplirait les critères d’habitabilité…

Rédaction btlv.fr (source nature)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

MÉDITATION ACTIVE : Du mantra aux malas ou inversement

20 septembre 2020 – Les répétitions des mantras canalisent le mental, détendent le corps et apaisent l’esprit. Les malas sont utilisés comme des guides à la pratique des mantras.

QU’EST-CE QU’UN MALA ?

C’est un collier/chapelet de perles d’ailleurs mala (ou malajapa) est un mot sanskrit qui signifie  “guirlande“. Il fut utilisé par les sages depuis des milliers d’années pour leurs méditations. Les bouddhistes et les pratiquants de yoga l’utilisaient et l’utilisent encore dans leurs pratiques. Égrainer le mala (faire passer les perles une par une dans les doigts) permet de « compter » le nombre de fois que l’on récite un mantra.

Les malas sont composés de 108 perles et d’une perle Gourou. Cette dernière sert de repère après avoir égrainé les 108 perles de comptage.

Il existe aussi des malas avec 18, 27 ou 54 perles pour des séances de méditation plus courtes mais le nombre de perles est toujours proportionnel à 108.

POURQUOI RÉCITER DES MANTRAS ?

En sanskrit, « Man » signifie « penser » et « trana » veut dire « protection ».

Outre l’éventuel aspect protecteur des malas ils peuvent être utilisés pour divers raisons d’accompagnement. D’après Mya (créatrice de malas), réciter des mantras permet une meilleure circulation de l’énergie, peut améliorer l’état émotionnel et peut provoquer un apaisement général.

COMMENT CA MARCHE ?

Les mantras peuvent être des sons, des mots (« Om »…), de courtes prières ou formules qu’on répète à voix haute un certain nombre de fois, car, en Yoga la voix est utilisée comme un moyen de guérison. L’essence du mantra se retrouve dans le son, la vibration. L’énergie du récitant serait transformée de telle sorte que des bienfaits soient observés tant au niveau psychique que physique. Ils existent des mantras dédiés à divers objectifs et chacun peut trouver le sien. De nombreux mantras sont également liés à une divinité, mais cette pratique n’a pas forcément de connotation religieuse.

Pour voir l’émission « Bienvenue en Terre Happy: La Magie des Malas Sacrés avec Mya », c’est par ici:

Thierry Penin (rédaction btlv.fr)

2020-06-30T23:17:50+02:0028 juin 2020|

Sujets susceptibles de vous intéresser