fbpx
x

(GÉRONTOLOGIE) Bonne nouvelle, notre cerveau pourrait garder ses capacités intactes même après 60 ans

13 juillet 2021 — Le cerveau humain devient plus lent avec l’âge et la mémoire est moins fiable. Cependant, certaines personnes âgées ont des souvenirs qui sont nettement meilleurs que ceux du même groupe d’âge. Et après de nouvelles recherches, les scientifiques comprennent enfin pourquoi.

Les « super vieux » (le terme a été inventé et inventé par le neurologue Marcel Marek  Mesulam) sont des personnes dont la mémoire et l’attention sont non seulement meilleures que la moyenne de leur tranche d’âge, mais au même niveau que ceux âgés de 25 ans qui sont en bonne santé.

DES TESTS GOGNITIFS

Dans l’étude, publiée dans la revue Cerebral Cortex , les scientifiques ont recruté 40 adultes de plus de 65 ans et 41 jeunes adultes d’un âge moyen de 25 ans. Ils ont chacun passé le même test de mémoire, tandis que l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRM) a enregistré l’activité de leur cerveau. Dans le test, les sujets ont visualisé 80 images d’un visage ou d’une scène. Chaque image était associée à un adjectif. Par exemple, le paysage urbain avait l’adjectif « industriel » et le visage d’une personne était « moyen ».

L’ENTRAINEMENT SERAIT LA SOLUTION !

Le participant devait déterminer si les mots correspondaient à l’image. Après 10 minutes, chaque sujet a reçu 80 images dotés de mots originaux, 40 images et mots nouveaux et 40 images qu’ils avaient vues auparavant, mais avec des adjectifs différents. Le défi dans cette partie du test était d’évaluer s’ils avaient déjà vu la paire auparavant, et sinon, s’ils regardaient une nouvelle image ou une ancienne image avec un nouveau mot. L’IRM  a surveillé le fonctionnement du cerveau de ces personnes pendant le test.

Les résultats ont montré que le cerveau des seniors fonctionnait exactement de la même manière que celui des personnes qui avaient 40 ans de moins qu’eux. Les scientifiques ne savent pas s’ils ont toujours eu cette capacité ou si quelque chose a compensé la dégradation naturelle du cerveau vieillissant.

Des recherches antérieures ont montré que cette partie de la mémoire peut être entraînée, il est donc possible que les « super vieux » ne naissent pas, mais  le deviennent. Les chercheurs prévoient d’étudier ces personnes plus en détail pour mieux comprendre comment elles gardent leur cerveau jeune.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(FOSSILE) Un paresseux géant retrouvé en Guyane

27 octobre 2021 – Quatre mètres, quatre tonnes. Aussi lourd qu’un éléphant. Trouver le squelette d’un paresseux géant en Guyane est une première en France. L’espèce a disparu il y a 12 000 ans.

C’est le paléontologue Pierre-Olivier Antoine qui est à l’origine de la découverte… Dans une mare de boue, dans la région de Maripasoula, à la frontière du Suriname. “Il est très difficile de trouver des fossiles en Guyane à cause de l’acidité des sols et du couvert forestier”, explique ce professeur à l’Université de Montpellier.

Des vestiges ont déjà été trouvés en Patagonie, au sud de l’Argentine, mais jamais dans le département français. Pendant une semaine, six paléontologues ont déterré plusieurs os dont des maxillaires et des mandibules, en plein cœur de la forêt amazonienne. L’espèce a rapidement été identifiée : c’est un Eremotherium laurillardi. Un herbivore qui, contrairement à son descendant actuel, ne se déplaçait qu’à terre et non dans les arbres… Ce que l’on comprend aisément lorsqu’on pèse plusieurs tonnes…

La trouvaille est une aubaine pour la Guyane. Les paléontologues espèrent retrouver des restes d’autres animaux ayant vécu en même temps que le paresseux géant. Les fossiles ont été présentés à certains collégiens guyanais.

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

2021-07-13T12:04:25+02:0013 juillet 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser