fbpx

(ROSWELL) Une photo de la vraie « fausse » autopsie en vente aux enchères

4 juin 2021 — On se souvient tous de l’émission de Jacques Pradel sur Tf1 qui nous annonçait un film de l’autopsie d’un Alien présumé. A l’époque, l’émission était annoncée à coup de grandes bandes annonces nous promettant de grandes révélations et la reconnaissance d’une vie extraterrestre. Si la vidéo est visible un peu partout sur le net, cette fois c’est une photo de la fameuse autopsie qui aurait eu lieu à Roswell, au Nouveau-Mexique, qui sera mise aux enchères à 1 million de dollars.

LES OVNIS SONT À LA MODE

Si jusqu’à présent le sujet était réservé à des spécialistes, à des fans, souvent traités d’allumés et pris par-dessus la jambe et moqué, il devient de plus en plus tendance et dans tous les milieux sociaux culturels. Les vidéos déclassifiées par le Pentagone depuis 2017 y sont pour beaucoup. Avec la sortie le 25 juin prochain du rapport déclassifié par les agences du renseignement américain, les ovnis sont à la une de tous les grands médias aux USA mais aussi dans nos colonnes et nos émissions. Il n’en fallait pas plus pour qu’une image tirée d’une séquence du film de l’autopsie soit mise en vente aux enchères. Pour la petite histoire, même si l’auteur du film a reconnu qu’il s’agissait d’un faux, la mise en scène était si réaliste que beaucoup y ont cru. A l’époque de sa sortie, on entendait dire que l’autopsie aurait été faite sur un Alien dans les années 40.

UNE VIDÉO QUI A FAIT LE TOUR DU MONDE

Diffusée pour la première fois en 1995 par de nombreuses chaînes de télévision à travers le monde, elle montre durant plus d’un quart d’heure, un extraterrestre mort avec une blessure à la jambe en train d’être disséqué par des chercheurs à la suite du crash d’une « soucoupe volante » près de Roswell en 1947. En 1995, le producteur londonien Ray Santilli disait les avoir reçues d’un caméraman militaire américain à la retraite. Si la supercherie fut dénoncée très rapidement, la vidéo reste encore à ce jour authentique pour de nombreux ufologues. Un croyance alimentée par un communiqué de presse qui disait qu’en 2001, un rapport avait été soumis au Pentagone par le scientifique de la CIA Kit Green qui déclarait : « la vidéo de l’autopsie d’un Alien est bien réelle », le cadavre extraterrestre vu dans le film serait le même que celui sur des photos que Kit Green dit avoir vu lors de briefing du Pentagone entre 1987 et 1988.

UN MENSONGE POUR MELARIS

Suite à ce communiqué de presse, Spyros Melaris qui a filmé la fameuse fausse autopsie évoque un grand mensonge et assure qu’il est faut de prétendre que la vidéo a été « authentifiée » par la CIA, car ce n’est pas le cas. Comme c’est très souvent le cas dès qu’il s’agit d’ovnis et d’extraterrestres, on ne sait plus qu’y croire. Attendons de voir si le Pentagone ne fera pas de même le 25 juin prochain. En attendant, si vous avez 1 million de dollar la photo peut être pour vous.

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ASTRONOMIE) Une étoile clignote au centre de notre galaxie

14 juin 2021 – A première vue, on pourrait penser que le phénomène n’a rien de véritablement inédit, et a déjà été répertorié à plusieurs reprises ; en effet, des étoiles dont la luminosité varie, cela existe et ce n’est plus tout à fait une nouveauté.

Pourtant une étoile en particulier, baptisée “VVV-WIT-08”, par les astronomes ne ressemble pas à ces premiers cas déjà recensés. Ce mystérieux astre à été repéré par des chercheurs de l’Université de Cambridge, au Royaume-Uni, en étudiant les données enregistrées par le télescope Vista, de l’Observatoire européen austral (ESO), basé au Chili. D’ailleurs, ce télescope sert spécifiquement à observer près d’un milliard d’étoiles, dans le but d’y repérer d’éventuelles variations de luminosité. « Parfois, nous trouvons des étoiles variables qui n’entrent dans aucune catégorie établie. Nous les surnommons les objets “WIT” », explique, dans un communiqué, Philip Lucas qui est chercheur à l’Université d’Hertfordshire, au  Royaume-Uni.

Et pour cause, les astronomes ont observé la luminosité de l’étoile VVV-WIT-08 diminué de 97% pourcent ! Une quasi disparition, mais de courte durée, puisque quelques semaines plus tard, l’étoile réapparaissait, aussi brillante que d’habitude.

UNE NOUVELLE CLASSE D’ÉTOILES

Pour tenter d’expliquer cette perte de luminosité brutale et soudaine, de l’étoile VVV-WIT-08, les scientifiques ont étudié plusieurs pistes…

A partir de ces hypothèses, les scientifiques ont tout d’abord pensé qu’un objet sombre avait pu passer devant l’étoile, bloquant ainsi les rayons émis par VVV-WIT-08 ; une piste appuyée par le fait que l’astre se trouve dans une région assez dense de notre galaxie, au centre de la Voie lactée.

Une première théorie mise à l’écart par la suite, lorsque des simulations ont permis aux chercheurs de s’apercevoir qu’il faudrait que le nombre d’objets volants au sein de notre galaxie soit bien plus important, afin d’en arriver à un tel résultat.

Désormais, les scientifiques s’intéressent à une nouvelle, qu’ils jugent plus probable. Pour eux, VVV-WIT-08 appartient certainement à une nouvelle classe, parmi le système des étoiles binaires une nouvelle catégorie désormais désignés comme “géantes clignotantes”.

Selon les chercheurs ces nouvelles géantes clignotantes sont donc des étoiles géantes, en moyenne 100 fois plus grande que notre Soleil, mais qui malgré leurs tailles, se font tout de même éclipser de temps en temps, environ une fois sur plusieurs décennies, par un autre astre pour le moment indéterminé. Il pourrait aussi bien s’agir d’une seconde étoile, que d’une planète dont le disque opaque parviendrait à éclipser des géantes clignotantes, comme VVV-WIT-08.

Samuel Agutter (rédaction bltv.fr)

2021-06-07T16:56:59+02:004 juin 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser