28 juin 2022 – Qui n’a pas rêvé de s’envoyer en l’air dans les endroits les plus insolites de la planète. En forêt tropicale, en haut de l’Empire State building, sur la muraille de chine, dans le désert, bref, chacun ses plaisirs. C’est ce qu’a dû se dire Thad Roberts, un jeune et brillant interne de la NASA. En 2002, avec sa petite amie, ils ont décidé qu’ils seraient les premiers à faire l’amour sur la Lune.

N’étant pas astronautes tous les deux, l’option choisie fut plus simple. Accompagné d’un ami, le couple s’est faufilé de nuit au Centre spatial Lyndon B. Johnson grâce à la carte d’accès du jeune homme. À l’intérieur, ils trouvèrent le coffre-fort qui abrite les roches lunaires ramenées au fil des missions Apollo. Malheureusement, ils leur manquaient la combinaison pour l’ouvrir. Un problème vite résolu quand ils décidèrent de dérober l’objet.

DE VRAIS BRAQUEURS

Une fois arrivés dans un motel de la région, ils ouvrirent le coffre-fort à l’aide d’une scie qui contenait 101 g de roches spatiales, dont des échantillons lunaires de toutes les missions Apollo, accompagnées de notes manuscrites. L’idée leur est venu de saupoudrer le lit de l’hôtel des roches lunaires avant d’y faire l’amour. Si cela peut sembler romantique, la NASA ne l’entend pas de la même façon et assure que les roches, d’une valeur inestimables, ont été contaminées et doivent être détruites.

L’ERREUR DE TROP

Attiré par l’argent et sous le pseudonyme « Orb Robinson », Thad Roberts s’est mis en tête, par la suite, de vendre les échantillons de roches lunaire sur internet. Avec un butin estimé à  21 millions de dollars, il espérait toucher le jackpot. Devant un telle proposition d’artefact lunaire, un acheteur Belge se positionna. Après négociation et accord, Thad Roberts a vendu le gramme à 5000 dollars.

Se rendant sur le lieu du rendez-vous fixé avec l’acheteur, le jeune homme eut la mauvaise surprise d’être accueilli par des agents du FBI qui l’attendaient pour procéder à son arrestation. Lui et ses complices ont été condamnés, Thad Roberts le plus lourdement à 8 ans de prison. Une arrestation rendue possible grâce à la collaboration de l’acheteur Belge et du FBI. Une sanction qui peut sembler lourde mais qui fait suite à une précédente affaire de vol de fossile de dinosaure, jugée en même temps que celle de la NASA.

UNE CONDAMNATION SALUTAIRE ?

Avide de connaissance spatiale, derrière les barreaux, Thad Roberts continue d’étudier la physique, et passe même des diplômes en philosophie et en anthropologie. Il va toutefois, pour lui, être difficile de trouver du travail en cosmologie après sa partie de jambes en l’air lunaire. Malgré tout, avec sa petite ami, ils restent le premier couple à avoir fait l’amour sur la Lune.

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr source NASA)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV