22 juin 2022 – La Chine avance à pas-de-géant dans son projet de fabrication d’une centrale solaire spatiale. Récemment, les scientifiques ont réalisé des premiers tests du fonctionnement d’un système de reception d’électricité. Ce dernier s’est révélé concluant. Tout le personnel travaillant sur ce projet va poursuivre leurs efforts afin de fabriquer une centrale solaire dans l’espace en 2028.

Le projet ne date pas d’aujourd’hui, outre la Chine, d’autres pays se concentrent sur cette nouvelle solution pour fournir de l’électricité. Le scientifique et ingénieur aérospatial américain Peter Edward Glaser avait émis l’idée en 1968. Son projet était d’utiliser des satellites pour transmettre l’énergie solaire depuis l’espace vers la Terre.

Depuis, la Chine a décidé de reprendre cette idée et de l’intégrer dans son plan national de développement spatial. Le projet vise à développer  »la Space Solar Power Station » (SSPS). Il s’agit d’une technologie constituée d’un système recevant l’énergie solaire pour la transformer en électricité puis en micro-ondes.

Une fois l’électricité transformée en micro-ondes, elle peut être diffusée là où les scientifiques le souhaitent. Il faudra seulement équiper les différentes zones antennes pour réceptionner cette électricité (micro-ondes).

DES TESTS CONCLUANTS POUR LA CHINE

Ce mois-ci, une équipe de recherche de l’Université de Xidian a conclu la première vérification. Ils ont effectué des tests sur le OMEGA-SSPS. C’est un système de récepteur sur la Terre permettant de réceptionner l’énergie solaire. Les scientifiques ont alors vérifié tout un tas de données sur le système auto-développé.

L’objectif principal dans ce développement est tout d’abord de minimiser les pertes d’énergies lors des changements de diverses formes d’énergies. Plus de 100 chercheurs et étudiants ont participé au projet. Grace à leur travail sans relâche, les résultats ce sont révélé concluant le 5 juin dernier, environ trois ans plus tôt que prévu.

D’année en année, le projet ne cessera d’évoluer. Divers tests seront effectués afin d’améliorer les rendements en matière d’électricité et puis également sur la portée d’émission de cette énergie micro-ondes.

L’objectif final en 2050 sera de construire une centrale solaire exploitée commercialement. Par cette initiative, ils espèrent générer de l’électricité de deux gigawatts avec une antenne d’environ un kilomètre. Un réseau complexe de cellules solaires sera également assemblé dans l’espace. « La transmission espace-terre est notre objectif final et elle demande un travail de plusieurs années ». « Mais nous pouvons atteindre certains objectifs à court terme » a déclaré Duan Baoyan, expert en antenne de 67 ans de l’Université de Xidian. 

Valentin Rican (rédaction btlv.fr Source CGTN)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV