14 janvier 2022 – Des collectionneurs sont à la recherche de vaisselle radioactive. Pourtant la radioactivité est un phénomène physique qui s’avère très dangereux pour l’homme.

Il ne faut pas oublier qu’elle fait de nombreux dégâts. C’est le cas avec le Japon à la fin de la seconde guerre mondiale. De plus, la série « Chernobyl » aborde le sujet et raconte l’explosion de la tristement célèbre centrale Tchernobyl.

Bien que son utilisation est aujourd’hui est extrêmement contrôlée, certains se passionnent pour la collection d’objets radioactifs. En l’occurrence, c’est de l’Uranium qui est exploité par de véritables collectionneurs. On est en droit de se demander si cet élément chimique est dangereux pour l’homme. En réalité, il ne l’est pas lorsqu’il est à très faible dose.

D’ailleurs, des particuliers font justement la traque à de la vaisselle radioactive. On en retrouve dans des brocantes, mais aussi sur Ebay. Il est même possible d’apercevoir la collection de certaines personnes sur le réseau social Reddit.

Image Radioactif

Collection d’objets composés d’Ouraline partagée sur le réseau social Reddit

QUELLE EST LA RAISON DE CETTE PASSION ?

À vrai dire, cela existe depuis l’antiquité. Mais la vaisselle radioactive devient vraiment populaire à partir de la deuxième partie du 19e siècle. Il porte un nom que l’on appelle Ouraline. C’est un type de verre fluorescent possédant un tout petit pourcentage d’Uranium. Sa production a pris fin pendant la deuxième guerre mondiale, lorsque les scientifiques s’y sont intéressés afin de produire des armes nucléaires.

Aujourd’hui, les particuliers qui en font la traque sont munis d’un appareil appelé Geiger. Il permet de mesurer si de la radioactivité est présente. Une fois l’objet en main, il peut se revendre à plusieurs milliers d’euros ou encore être conservé à l’intérieur d’une vitrine. Dès lors qu’on se trouve dans l’obscurité, les ultraviolets de celui-ci révèlent une lumière fluorescente verte. C’est d’ailleurs l’une des caractéristiques qui attirent ces passionnés, mais aussi sa diversité que l’on retrouve dans des centaines de pièces différentes.

Alors, il faut quand même rester prudent. Les américains recommandent de ne pas manger ou même de boire dedans. Ce sont des objets de collections purement décoratifs. Depuis 24 ans, il existe même une convention annuelle de la verrerie radioactive. Cependant, en France il est conseillé de transmettre cette vaisselle à l’Agence nationale de la gestion des déchets radioactifs.

 Valentin Rican (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV