14 janvier 2022 – Cela fait maintenant une centaine d’années que des bronzes ont été trouvés dans la province du Lorestan en Iran. A ce jour on ne sait toujours pas qui les a fabriqués il y a plus de 3000 ans.

OÙ SE SITUE LE LORESTAN ?

La région se situe au Nord Ouest de l’Iran, pas très loin de la frontière Irakienne. C’est une zone montagneuse et désertique. Un endroit idéal pour fonder une civilisation 3 millénaires plus tôt.

Carte de I'Iran indiquant le Lorestan

Carte de l’Iran indiquant le Lorestan

LA DÉCOUVERTE DES BRONZES

En automne 1928 dans la ville de Harsin, un fermier trouva dans ses champs de nombreux artéfacts.

L’homme décida de vendre son butin au plus offrant. L’information de cette découverte ne tarda pas à s’ébruiter dans la région. De nombreuses expéditions virent le jour pour retrouver d’autres vestiges de cette civilisation perdue.

LES FOUILLES DE L’EXPÉDITION SCHMIDT

La principale expédition est celle de l’Allemand Erich Schmidt en 1935. Accompagné de sa femme Mary Helen, le couple décide de survoler l’ensemble des sites en avion à plusieurs reprises.

1938, des fouilles sont organisées dans le petit village de Surk Dum. Malgré de nombreux pillages, l’archéologue met la main sur de nombreux artéfacts en bronze, en ivoire et en céramique. D’après les archéologues, ces sculptures seraient en lien avec les trésors découverts dans les années 1920.

bronzes

DES PISTES POUR LEURS ORIGINES ?

100 ans après, de nombreux archéologues se sont penchés sur les bronzes mystérieux. A ce jour, on ignore toujours leurs origines. Les chercheurs ont plusieurs hypothèses. La première est qu’ils proviendraient des Mèdes, peuple indo-européen qui vivait dans la région. Deuxième hypothèse, ces trésors viendraient des Cimmériens, peuple nomade originaire du sud de la Russie qui se serait déplacé vers le Lorestan au 8e siècle av. J.-C. La dernière : les Kassites, peuple ayant occupé le Lorestan dès le 16e siècle av. J.-C.

Et vous d’où pensez-vous que proviennent ces petites sculptures de bronze ?

Thomas Nouvel (rédaction btlv.fr source National Geographic)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV