fbpx

(OVNIS) Paul Hellyer, l’ancien ministre canadien qui croyait aux OVNIs est mort

24 août 2021 – Né en 1923 dans l’Ontario, Paul Theodore Hellyer était un homme politique canadien qui a notamment été ministre de la défense dans les années 60. Il est célèbre dans le secteur de l’ufologie pour avoir déclaré publiquement que « les ovnis sont aussi réels que les avions qui volent au-dessus de nos têtes ».

Paul Hellyer fut élu en tant que député pour la première fois en 1949. Sa plus haute fonction fut celle de ministre de la Défense nationale de 1963 à 1967. Durant cette fonction, il va organiser l’unification de l’armée canadienne, la marine royale canadienne et l’aviation royale du Canada dans une seule organisation, les forces armées canadiennes. Il sera ensuite ministre des transports de 1937 à 1969. Après 1969, il n’occupe plus de postes importants et va même se montrer assez discret dans la vie politique canadienne. Toutefois, en 1997, il revient sur le devant de la scène en fondant le Parti Action Canadienne (PAC) qui vise à fournir aux électeurs une option économiquement nationaliste à la suite de l’effondrement du Parti National du Canada. Un parti qui ne parviendra pas à décoller et dont il démissionna en 2004. C’est alors qu’il se fera remarquer au sein d’un autre secteur, celui de l’ufologie.

UN HOMME POLITIQUE QUI S’EST TOURNÉ VERS L’UFOLOGIE

Paul Hellyer est connu dans le milieu de l’ufologie pour avoir fait une déclaration lors d’une conférence à l’université de Toronto le 5 septembre 2005 qui a marqué l’ufologie. Il a en effet déclaré « les ovnis sont aussi réels que les avions qui volent au-dessus de nos têtes ». Une phrase qu’il va totalement assumer puisque dans les années suivantes il va reprendre la parole sur le sujet notamment sur Btlv et affirmer que les aliens sont déjà parmi nous et que les gouvernements, notamment le gouvernement américain, nous cachent leur existence. Il va même donner des détails comme dans une interview télévisée à la chaîne Russia Today où il va prétendre que les extraterrestres visitent notre planète depuis des milliers d’années, qu’ils vivent sur Mars, Vénus et une lune de Jupiter, et qu’une de leurs races collabore en secret avec le gouvernement américain. Une série de déclarations qui ont évidemment fait l’effet d’un séisme dans le monde de l’ufologie. D’ailleurs, Joslan F. Keller qui collabore régulièrement avec btlv a fait une analyse assez détaillé personnage atypique dans son blog.

DES TÉMOIGNAGES SUJETS À CONTROVERSE

On pourrait se dire qu’un homme politique de cette envergure qui a en plus été ministre de la Défense doit avoir des preuves solides pour confirmer ses affirmations. Le problème, c’est que Paul Hellyer n’a en fait absolument aucune preuve de ce qu’il avance. De son propre aveu, il a commencé à s’intéresser près de 25 ans après avoir été premier ministre. Concernant ses sources expliquant sa connaissance des extraterrestres, il a reconnu qu’elle provenait de livres, de blogs ou encore d’individus communiquant avec les extraterrestres par télépathie. Quant à son mandat de ministre de la Défense canadienne, il ne lui aurait rien appris d’important. Il a simplement admit avoir reçu des dossiers concernant des témoignages d’OVNIs, mais il n’y prêtait pas attention à l’époque. Ainsi, quand Paul Hellyer a pris la parole sur les OVNIs, c’était avant tout en tant qu’amateur d’ufologie et non comme un homme politique à la retraite qui aurait eu des révélations à faire, ce qui est totalement différent. Par conséquent, Paul Hellyer ne semble pas avoir été le détenteur d’informations qui aurait pu changer notre conception du monde, mais plutôt un ancien ministre canadien qui avait simplement rejoint la communauté des amateurs d’ufologie. 

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CLIMAT) Un seul pays au monde semble en mesure de réaliser ses objectifs climatiques

21 septembre 2021 –  Pour de nombreux pays dans le monde la réalisation d’un certain nombre d’objectifs climatiques constitue un véritable défi. À un tel point que pour le moment un seul pays dans le monde semble en bonne voie pour réaliser ses objectifs. Il s’agit de la Gambie.

La Gambie est pour le moment le seul pays au monde à avoir obtenu une note climatique globale compatible avec les objectifs fixés par l’Accord de Paris. Pour rappel, il s’agit d’un traité international sur le réchauffement climatique adopté en 2015 qui est censé unifier toutes les nations dans une cause commune pour lutter contre le changement climatique. En effet, selon une étude du Climate Action Tracker a examiné l’Europe et 36 autres nations qui prend en compte de nombreux facteurs, comme les politiques climatiques nationales, les mesures et l’utilisation des terres, le soutien financier international et les objectifs climatiques fixés par ces pays. La Gambie semble pour le moment le seul pays en mesure de réaliser ses objectifs climatiques.

LA GAMBIE, UN EXEMPLE À SUIVRE

Selon l’étude, la Gambie n’est pas le seul pays en mesure de réaliser ses objectifs climatiques, d’autres pays comme le Costa Rica, le Maroc, l’Éthiopie ou le Royaume-Uni s’en rapproche, mais sont loin d’être au même niveau. La Gambie peut être considérée comme un exemple à suivre en raison des nombreuses actions qu’elle a mise en place pour le climat. Tout d’abord, le pays mise majoritairement sur les énergies renouvelables et dispose de l’une des plus grande installations solaires d’Afrique de l’Ouest. Le gouvernement gambien est également parvenu à restaurer 10 000 hectares de forêts, de mangroves et de savanes. Enfin, la Gambie s’est également engagée à limiter l’utilisation abusive des ressources forestières, il convertit également les terres agricoles inondées en rizières sèches. Ainsi, la Gambie semble sur le point de devenir un symbole pour tous les pays luttant pour la sauvegarde de notre planète.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-08-24T11:37:06+02:0024 août 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser