Découvrez BTLV, le média N°1 sur le mystère et l'inexpliqué (Replay/Podcast/rédactionnel)

Pour accéder à toutes nos interviews audio et vidéo
Rejoindre BTLV

30 juin 2020 – Un nouveau risque de pandémie plane sur le monde. Cette fois-ci, il s’agit d’une nouvelle variante de la grippe porcine. Il a été détecté en Chine.

Quand le monde commence à peine à se remettre de la pandémie de COVID 19 qui a placé la quasi-totalité de la population mondiale en quarantaine, une étude publiée dans le PNAS annonce qu’une nouvelle variante de la grippe porcine, qu’on appelle G4, fait surface en Chine.

UN VIRUS DÉJÀ PRÉSENT CHEZ L’HOMME

Selon les résultats de l’étude, cette nouvelle souche présente un fort taux d’adaptabilité pour une contamination humaine. Une nouvelle qui ne réjouit guère dans les circonstances actuelles.

Cette souche du virus, nommée G4 EA H1N1, est déjà présente dans la population humaine. Elle fait partie des 179 souches isolées lors d’une étude menée entre 2011 et 2018 par des chercheurs dans les abattoirs de 10 provinces chinoises ainsi que dans un hôpital vétérinaire. Cette souche a déjà été retrouvée chez 10,4% des individus travaillant dans la filière porcine. Pour autant, même s’il est déjà présent chez l’Homme, les scientifiques n’ont aucune preuve qu’une transmission d’humain à humain est possible dans ce cas précis. Ils alertent sur une mise en surveillance urgente de la population concernée, à savoir les individus en contact général avec la filière porcine.

Rédaction btlv.fr (source France Info)