19 janvier 2022 – C’est en épluchant les données du télescope spatial TESS (Transiting Exoplanet Survey Satellite) que des astronomes amateurs ont déniché une exoplanète de la taille de Jupiter, mais bien plus lourde.

Cette découverte a initialement été publiée dans The Astronomical Journal ce 13 janvier. 

Le télescope TESS a pour mission de repérer les exoplanètes orbitant autour des étoiles les plus brillantes et proches du Soleil. Pendant 27 jours, il explore le même secteur du ciel. S’il remarque une étoile dont la luminosité diminue à un moment donné, cela indique souvent qu’une planète est passée devant elle. C’est ce que les astronomes appellent un transit.

Mais il faut au moins trois transits avant que TESS n’avertisse les astronomes. Cette manière de procéder permet d’éviter les fausses alertes dues à des bugs. Cependant, il y a un risque de passer à côté d’un évènement unique.

PROGRAMME PARTICIPATIF

Grâce au programme participatif Visual Survey Group, des astronomes amateurs ont pu avoir accès aux données de TESS. Et c’est de cette façon qu’un des membres, Tom Jacobs, a remarqué un détail minime mais important.

Il a noté une baisse de luminosité de l’étoile TOI-2180 de -0,5% qui pourrait correspondre au passage d’une planète. L’astre est similaire à notre Soleil et se trouve à 379 années-lumière de la Terre.

Paul Dalba de l’Université de Californie à Riverside et Diaina Dragomis de l’Université du Nouveau-Mexique ont aussitôt été avertis. Ils ont par la suite tenté d’observer le phénomène avec le « télescope chercheur de planète automatisé » (APF) de l’observatoire Lick.

UNE PLANÈTE DE LA TAILLE DE JUPITER

De ce fait, les astronomes ont pu confirmer l’existence de l’exoplanète. Appelée TOI-2180 b, elle est de la taille de Jupiter mais trois fois plus massive. Son orbite est de 261 jours. Cela signifie qu’elle se situe à peu près au même endroit que Vénus dans notre système solaire. Or la plupart des géantes gazeuses connues se trouvent bien plus près de leurs étoiles.

Suite à cette découverte, Paul Dalba a mis en place une campagne utilisant 14 télescopes sur trois continents différents. Les astronomes ont récolté près de 20 000 images de l’étoile TOI-2180 pendant 11 jours, en août 2021. Cependant, l’exoplanète ne figurait sur aucune d’entre elles.

Les scientifiques ont estimé que son nouveau transit devrait avoir lieu au cours du mois de février 2022. Ils espèrent ainsi dénicher la planète pendant cette période. Une nouvelle campagne d’observations est actuellement en train de se mettre en place.

Noémie Perrin (rédaction btlv.fr Source The Astronomical Journal)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV