fbpx
x

(ESPACE) Un mystérieux objet céleste appelé « l’Accident » intrigue les scientifiques

6 septembre 2021 — Ce n’est ni une étoile, ni une planète, un objet extraterrestre fascinent de plus en plus les astrophysiciens, qui le trouvent de plus en plus étrange. Les premières observations de cet objet  ont indiqué qu’il était très jeune, tandis que d’autres  observations ont montré  qu’il avait 10 milliards d’années.

UNE CAPTURE PAR HASARD

L’ « accident » a été découvert par un astronome amateur analysant les données du télescope NEOWISE. Il  a été présenté dans une étude relayée par le site de la NASA. Il s’agit en fait d’un corps céleste que les scientifiques nomment « naines brunes ».

L’astronome a photographié  un groupe d’objets, et dans ce groupe, il y avait un étrange corps céleste errant dans la Voie lactée, qui en raison de son apparition accidentelle a été nommé « Accident ».

Cette découverte a dérouté les astrophysiciens professionnels, ils ont d’abord pensé que cet objet était une étoile, c’est à dire une naine brune. Mais « Accident » n’était pas comme un représentant typique de cette classe de corps célestes. L’objet semblait faible à certaines longueurs d’onde infrarouges, ce qui signifiait qu’il devait être très froid et vieux. Mais à d’autres longueurs d’onde, l’objet rayonnait assez intensément, indiquant qu’il était jeune et chaud.

UN OBJET ULTRA-RAPIDE

Cette contradiction a intrigué les astronomes et ils ont décidé d’enquêter sur l’ objet étrange à l’aide des télescopes spatiaux Hubble et Spitzer, ainsi que du télescope infrarouge de l’observatoire Keck à Hawaï. Grâce à ces données supplémentaires, les chercheurs ont appris que « Accident » est encore plus étrange qu’on ne le pensait auparavant. Selon l’étude, « Accident » se situerait à environ 50 années-lumière de la Terre, mais les scientifiques ont surtout noté une vitesse de déplacement particulièrement rapide, environ 800 000 km/h). « C’est beaucoup plus rapide que toutes les autres naines brunes connues pour être à cette distance de la Terre, ce qui signifie qu’elle fait probablement le tour de la galaxie depuis longtemps, rencontrant des objets massifs qui l’accélèrent avec leur gravité ».

Par ailleurs, les astronomes ont appris également que l’objet est pauvre en méthane, bien que les naines brunes à cette température aient généralement beaucoup de ce gaz. Étant donné que le méthane est composé d’hydrogène et de carbone, la carence en méthane suggère que l’objet s’est à l’origine formé il y a 10 à 13 milliards d’années, lorsque la Voie lactée était presque entièrement remplie d’hydrogène et d’hélium, mais contenait peu de carbone.

L’article a été publié dans The Astrophysical Journal Letters.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(FOSSILE) Un paresseux géant retrouvé en Guyane

27 octobre 2021 – Quatre mètres, quatre tonnes. Aussi lourd qu’un éléphant. Trouver le squelette d’un paresseux géant en Guyane est une première en France. L’espèce a disparu il y a 12 000 ans.

C’est le paléontologue Pierre-Olivier Antoine qui est à l’origine de la découverte… Dans une mare de boue, dans la région de Maripasoula, à la frontière du Suriname. “Il est très difficile de trouver des fossiles en Guyane à cause de l’acidité des sols et du couvert forestier”, explique ce professeur à l’Université de Montpellier.

Des vestiges ont déjà été trouvés en Patagonie, au sud de l’Argentine, mais jamais dans le département français. Pendant une semaine, six paléontologues ont déterré plusieurs os dont des maxillaires et des mandibules, en plein cœur de la forêt amazonienne. L’espèce a rapidement été identifiée : c’est un Eremotherium laurillardi. Un herbivore qui, contrairement à son descendant actuel, ne se déplaçait qu’à terre et non dans les arbres… Ce que l’on comprend aisément lorsqu’on pèse plusieurs tonnes…

La trouvaille est une aubaine pour la Guyane. Les paléontologues espèrent retrouver des restes d’autres animaux ayant vécu en même temps que le paresseux géant. Les fossiles ont été présentés à certains collégiens guyanais.

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

2021-09-06T15:55:32+02:006 septembre 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser