fbpx

LE MOTHMAN : il fait encore des siennes à Chicago (btlv.fr/source VICE US)

25 janvier 2018 : Mythe ou réalité, depuis 1966 l’homme oiseau occupe les esprits des habitants de Pleasant Point aux USA. Tout commence le 1er septembre 1966. Ce jour-là, James Ikart appelle le journal de la région, pour signaler ce qu’il est en train d’observer. Une bestiole à la forme humaine volant dans le ciel de Pleasant Point. Intrigués par le récit, les reporters se rendent sur les lieux de l’observation. À leur arrivée, la créature a disparu. Un témoignage crédité par le récit d’autres témoins de la région. 14 jours plus tard, d’autres Américains aperçoivent la créature volante à forme humaine dans le ciel. Le 12 novembre de la même année, au-dessus d’un cimetière, on aperçoit une créature similaire. Sans aucune explication rationnelle, la légende née. Depuis le cinéma s’est emparé de l’histoire. En 2002, un film avec Richard Gere raconte l’histoire « La prophétie des ombres » et en 2010 « Mothman » a fait frissonner les spectateurs des salles obscures.

DEPUIS 1966, PLUS RIEN

Jusqu’à l’année passée ou cinquante témoins disent avoir vu voler, un soir d’été, une créature étrange mi-homme, mi-oiseau comme le déclare au magazine « VICE » John Amitrano, l’un d’entre eux « Il y avait un avion », « mais aussi quelque chose qui volait maladroitement en dessous… ondulant étrangement dans le ciel ».

DES YEUX ROUGES

Dans les années 60, les témoins ont quasiment tous déclaré que les yeux de la créature étaient rouge brillant. En 2017, ceux qui ont pu observer le phénomène évoquent des yeux brillants, mais surtout une créature en observation. La chose a été vue dans le ciel, mais aussi dans les arbres en train de scruter les habitants. Certains racontent, même, qu’elle aurait volontairement foncé sur les passants. Si ces derniers rebondissements ne permettent toujours pas de trouver une explication à ce phénomène, il est certain qu’ils vont continuer à alimenter la légende du MOTHMAN. Pour en savoir plus, reportez-vous à l’émission d’Egon Kragel « Le monstre de Flastwoods » onglet Mystère.

Bob Bellanca (btlv.fr/source VICE US)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CULTURE) Cette nouvelle émission de télé va réveiller les morts !

21 avril 2021 – L’émission s’intitulera “Hôtel du temps”, et sera présentée par l’animateur Thierry Ardisson, sur la chaîne France 3… Le concept ?

Réaliser des interviews de grandes stars décédées, le tout, grâce aux effets spéciaux ; pour évoquer avec elles, leur carrière ou leurs engagements personnels. En bref, ressusciter les morts.

DES INTERVIEWS FICTIONS

Les interviews de l’Hôtel du temps, seront bien sûr fictives, Thierry Ardisson affirme d’ailleurs qu’elles seront réalisées en se servant de vraies déclarations tenues par les célébrités défuntes. Le tout, illustré par des effets spéciaux, comme avec la technique innovante du “Face Retriever », qui serait encore plus efficace que les désormais célèbres deepfakes, hypertrucage en bon français, tels qu’utilisés dans l’émission d’imitation “C’est Canteloup”, sur TF1.

DES DEEP-FAKES AMÉLIORÉS 

Cette méthode du face retriever est un concept inédit, entièrement pensé pour l’émission Hôtel du temps.

Plus concrètement, son fonctionnement repose sur la technologie, deepfake, mais va un peu plus loin. En effet, pour réaliser une interview, l’émission fera appel à deux personnes : un comédien pour le physique et la personnalité de la célébrité interviewée ; et un imitateur, qui s’assurera de reproduire une voix, la plus proche possible de la star censée être présente.

UN PROJET LONG ET COÛTEUX

Le projet de l’hôtel du temps, est aussi ambitieux que coûteux, en effet, selon le Parisien, le budget de l’émission serait proche des 600 000 euros. Un premier numéro, avec pour invité, Jean Gabin, pour lequel il aura fallu près de deux ans de préparation, avant de pouvoir commencer à tourner.

Un concept d’émission auquel songeait Thierry Ardisson, depuis longtemps. L’animateur a pu s’y consacrer pleinement, après son départ de la chaîne C8, en 2019.

Avant d’arriver sur France 3, l’émission avait été proposée à la diffusion, aux deux plus grandes plateformes de streaming légal Netflix, et Amazon Prime Video, sans succès. C’est finalement le groupe France Télévision, qui s’est laissé convaincre par l’originalité du concept.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2020-03-24T17:46:28+01:0025 janvier 2018|

Actus susceptibles de vous intéresser