fbpx

(MYSTÈRE) Un homme accusé d’avoir libéré un fantôme

26 mai 2021 — Alors que nous étions en tournage la semaine dernière au château de Fougeret à la recherche des esprits qui hantent les lieux, en Angleterre, ce sont des policiers qui furent appelés par une femme accusant son voisin d’avoir libéré intentionnellement un fantôme. L’incident s’est déroulé, selon la police, vendredi dernier vers minuit. Le standard a reçu l’appel d’une femme en panique dans la ville de Haywards Heath. Selon Darren Taylor de la police du Mid-Sussex, une femme inquiète a appelé le numéro d’urgence pour signaler que leur voisin avait envoyé un fantôme dans leur maison pour les hanter.

PAS BEAUCOUP DE SOLUTIONS

Bien embêtée devant une telle demande, les policiers n’ont pu que rassurer la femme affolée, en lui suggérant que sa maison avait peu de chances d’être hantée. Des appels comme ceux-ci la police de la région en reçoit visiblement pas mal comme le signale Darren Taylor : « Nous recevons toutes sortes d’appels étranges et particuliers au 999 (ndlr : numéro d’appel d’urgence anglais). Si cela peut parfois amuser les policiers, il rappelle que « les gens doivent être conscients que lorsqu’ils appellent le numéro d’urgence, ils bloquent des personnes qui se trouvent dans une véritable urgence ». Bien sûr la police n’a pas donné suite à cette affaire, ce qui n’a pas été notre cas lors du tournage à Fougeret. Le documentaire étant en cours de montage, nous en saurons plus au mois de juillet lors de la mise en ligne de la première partie.

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ASTRONOMIE) Une étoile clignote au centre de notre galaxie

14 juin 2021 – A première vue, on pourrait penser que le phénomène n’a rien de véritablement inédit, et a déjà été répertorié à plusieurs reprises ; en effet, des étoiles dont la luminosité varie, cela existe et ce n’est plus tout à fait une nouveauté.

Pourtant une étoile en particulier, baptisée “VVV-WIT-08”, par les astronomes ne ressemble pas à ces premiers cas déjà recensés. Ce mystérieux astre à été repéré par des chercheurs de l’Université de Cambridge, au Royaume-Uni, en étudiant les données enregistrées par le télescope Vista, de l’Observatoire européen austral (ESO), basé au Chili. D’ailleurs, ce télescope sert spécifiquement à observer près d’un milliard d’étoiles, dans le but d’y repérer d’éventuelles variations de luminosité. « Parfois, nous trouvons des étoiles variables qui n’entrent dans aucune catégorie établie. Nous les surnommons les objets “WIT” », explique, dans un communiqué, Philip Lucas qui est chercheur à l’Université d’Hertfordshire, au  Royaume-Uni.

Et pour cause, les astronomes ont observé la luminosité de l’étoile VVV-WIT-08 diminué de 97% pourcent ! Une quasi disparition, mais de courte durée, puisque quelques semaines plus tard, l’étoile réapparaissait, aussi brillante que d’habitude.

UNE NOUVELLE CLASSE D’ÉTOILES

Pour tenter d’expliquer cette perte de luminosité brutale et soudaine, de l’étoile VVV-WIT-08, les scientifiques ont étudié plusieurs pistes…

A partir de ces hypothèses, les scientifiques ont tout d’abord pensé qu’un objet sombre avait pu passer devant l’étoile, bloquant ainsi les rayons émis par VVV-WIT-08 ; une piste appuyée par le fait que l’astre se trouve dans une région assez dense de notre galaxie, au centre de la Voie lactée.

Une première théorie mise à l’écart par la suite, lorsque des simulations ont permis aux chercheurs de s’apercevoir qu’il faudrait que le nombre d’objets volants au sein de notre galaxie soit bien plus important, afin d’en arriver à un tel résultat.

Désormais, les scientifiques s’intéressent à une nouvelle, qu’ils jugent plus probable. Pour eux, VVV-WIT-08 appartient certainement à une nouvelle classe, parmi le système des étoiles binaires une nouvelle catégorie désormais désignés comme “géantes clignotantes”.

Selon les chercheurs ces nouvelles géantes clignotantes sont donc des étoiles géantes, en moyenne 100 fois plus grande que notre Soleil, mais qui malgré leurs tailles, se font tout de même éclipser de temps en temps, environ une fois sur plusieurs décennies, par un autre astre pour le moment indéterminé. Il pourrait aussi bien s’agir d’une seconde étoile, que d’une planète dont le disque opaque parviendrait à éclipser des géantes clignotantes, comme VVV-WIT-08.

Samuel Agutter (rédaction bltv.fr)

2021-05-26T16:28:17+02:0026 mai 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser