fbpx

(CULTURE) Canal Plus a annoncé la reprise en Belgique du tournage de la saison 2 de la série OVNI(s)

C’est maintenant officiel ! Le tournage de la série OVNI(s), a déjà repris, en vue d’une deuxième saison. L’annonce a été faite ce 29 mars, par Canal +, chaîne qui produit et distribue cette série comique, au cœur du paranormal et de l’inexpliqué.

UNE SÉRIE SUR LES OVNIs, QUÉSACO ?

La série Ovni(s), prend place dans la  France, de la  la fin des années 70. Le personnage Didier Mathure, interprété par Melvil Poupaud, est alors un un ingénieur de talent, promis à un brillant avenir ; mais dont la carrière se retrouve brisée lorsque sa fusée explose durant le décollage… Pour ne rien arranger à sa situation, à la suite de cet accident, Didier se retrouve muté à la tête d’un bureau ayant pour mission d’étudier les OVNIs…

Le GEIPAN, (Groupe d’Etudes et d’Informations sur les Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés), unité rattaché au CNES, au sein duquel Didier Mature à la tâche d’essayer des explication scientifiques aux différentes apparitions de soucoupes volantes qui défraient alors la chronique.

DE NOUVEAUX ACTEURS AU CASTING

Douze nouveaux épisodes inédits sont attendus pour cette deuxième saison d’OVNIs. Une suite qui devrait voir arriver de nouveaux visages… En effet l’équipe chargée d’enquêter au sein du GEIPAN va s’agrandir ; composée durant la première saison des acteurs Michel Vuillermoz, Quentin Dolmaire et Daphné Patakia, a qui sera confiée la mission d’ enquêter près d’une centrale nucléaire aux allures paranormales.

Désormais le casting s’accroît avec les arrivées notamment d’Alice Taglioni, Andréa Ferréol, Jean-Luc Bideau et Salif Cissé.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CULTURE) Cette nouvelle émission de télé va réveiller les morts !

21 avril 2021 – L’émission s’intitulera “Hôtel du temps”, et sera présentée par l’animateur Thierry Ardisson, sur la chaîne France 3… Le concept ?

Réaliser des interviews de grandes stars décédées, le tout, grâce aux effets spéciaux ; pour évoquer avec elles, leur carrière ou leurs engagements personnels. En bref, ressusciter les morts.

DES INTERVIEWS FICTIONS

Les interviews de l’Hôtel du temps, seront bien sûr fictives, Thierry Ardisson affirme d’ailleurs qu’elles seront réalisées en se servant de vraies déclarations tenues par les célébrités défuntes. Le tout, illustré par des effets spéciaux, comme avec la technique innovante du “Face Retriever », qui serait encore plus efficace que les désormais célèbres deepfakes, hypertrucage en bon français, tels qu’utilisés dans l’émission d’imitation “C’est Canteloup”, sur TF1.

DES DEEP-FAKES AMÉLIORÉS 

Cette méthode du face retriever est un concept inédit, entièrement pensé pour l’émission Hôtel du temps.

Plus concrètement, son fonctionnement repose sur la technologie, deepfake, mais va un peu plus loin. En effet, pour réaliser une interview, l’émission fera appel à deux personnes : un comédien pour le physique et la personnalité de la célébrité interviewée ; et un imitateur, qui s’assurera de reproduire une voix, la plus proche possible de la star censée être présente.

UN PROJET LONG ET COÛTEUX

Le projet de l’hôtel du temps, est aussi ambitieux que coûteux, en effet, selon le Parisien, le budget de l’émission serait proche des 600 000 euros. Un premier numéro, avec pour invité, Jean Gabin, pour lequel il aura fallu près de deux ans de préparation, avant de pouvoir commencer à tourner.

Un concept d’émission auquel songeait Thierry Ardisson, depuis longtemps. L’animateur a pu s’y consacrer pleinement, après son départ de la chaîne C8, en 2019.

Avant d’arriver sur France 3, l’émission avait été proposée à la diffusion, aux deux plus grandes plateformes de streaming légal Netflix, et Amazon Prime Video, sans succès. C’est finalement le groupe France Télévision, qui s’est laissé convaincre par l’originalité du concept.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2021-04-06T17:52:43+02:006 avril 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser