fbpx

« Science et quête de sens » avec Jean Staune : l’univers et la vie ne sont pas le fruit du hasard.

Status:

Errors:

Plus d’infos sur l’émission : Diffusion : 05/08/2019  |  « Science et quête de sens » avec Jean Staune : l’univers et la vie ne sont pas le fruit du hasard.
(Version podcast, cliquez ici.)

Les propos tenus dans cette émission n’engagent que la ou les personnes invitées, et en aucun cas la rédaction de btlv.fr qui n’a que pour mission de vous informer sur toutes ces hypothèses dans un souci d’exploration.

Bob reçoit Jean Staune, maître de conférences à HEC et secrétaire général de l’Université Interdisciplinaire de Paris.

Il nous parle de science et de quête de sens. Les plus grands scientifiques témoignent l’univers et la vie ne sont pas le fruit du hasard.

« Science et quête de sens » : Cet ouvrage est un événement. Une occasion unique de découvrir, de façon à la fois accessible et rigoureuse l’évolution de certaines connaissances scientifiques qui vont bouleverser notre vision du monde.

 

Pour vous procurer le livre de Jean Staune, cliquez ici.

À la Une

COVID-19 : Un manchot retrouvé mort après avoir ingéré un masque de protection

23 septembre 2020 – Si le port du masque est devenu une obligation dans les rues de plusieurs villes du monde entier, il n’est cependant pas nécessaire de s’en débarrasser sur la voie publique. En plus de la pollution que cela engendre, les masques jetés par terre peuvent faire beaucoup de dégâts, notamment chez les animaux.

A cause de la pandémie de coronavirus, le monde consomme une quantité astronomique de masques de protection. Le problème, au-delà du virus en lui-même, c’est la pollution engendrée par ces masques que l’on retrouve partout par terre. Cette mauvaise habitude prise par beaucoup de gens autour du globe prend une dimension dramatique lorsqu’un manchot Magellan est retrouvé mort sur une plage brésilienne après avoir ingéré l’un de ces masques.

DÉPÔT SAUVAGE 

A l’image des tortues géantes qui confondent les sacs plastiques avec des méduses, ce manchot Magellan qui arpentait la plage de Juquehy, près de Sao Paulo, a prit un masque de protection pour une de ses proies habituelles. Il s’est étouffé en l’avalant se qui a entrainé sa mort, comme le déclare l’autopsie de l’animal.

L’Instituto Argonauta, une organisation locale interrogée sur le sujet, explique que ce masque s’est certainement retrouvé sur la plage le 7 septembre dernier, à l’occasion du jour de l’indépendance brésilien qui rassemble beaucoup de monde sur les plages du pays. Le président de l’Instituto, quand il s’est exprimé, a reproché « l’irresponsabilité » et le « manque d’éducation » des habitants locaux et demande que les autorités se montrent plus fermes sur la question du dépôt d’ordure.

Le problème n’est pas exclusif au Brésil : dans les villes du monde entier, on trouve abondance de masques et gants de protection sur le sol, dans les parcs et les jardins, mais aussi dans les fleuves qui les traversent et qui se déversent dans les océans. C’est une véritable catastrophe environnementale contre laquelle on peut lutter et au sujet de laquelle beaucoup d’ONG alertent sur toutes les plateformes.

Margaux Naudin (rédaction btlv.fr)

2020-03-24T17:39:36+01:005 août 2019|

Sujets susceptibles de vous intéresser