Découvrez BTLV, le média N°1 sur le mystère et l'inexpliqué (Replay/Podcast/rédactionnel)

+4000H d'émissions pour donner du sens à sa vie
Je rejoins BTLV

15 mai 2020 — Le 30 juin 1908, la région de la Toungouska en Sibérie était le théâtre d’une énorme déflagration. Une explosion sans précédent rasait la forêt dans un rayon de 20 kilomètres en faisant des dégâts sur des centaines de kilomètres à la ronde. Si depuis et sans réels résultats scientifiques, on a pu lire tout et n’importe quoi en guise d’explications, des chercheurs Russes pensent avoir trouver la cause exacte du phénomène. Avec une déflagration 1000 fois plus forte que celle de la bombe atomique d’Hiroshima de 1945, certains ont avancé les plus folles théories allant même jusqu’à y voir une attaque extraterrestre. On y a vu aussi les conséquences d’un trou noir de très petite taille. Pour les scientifiques il n’en est rien. Il s’agit plus probablement d’un astéroïde qui aurait frôlé la terre.C’est dans tous les cas ce qu’on apprend dans l’étude publiée  dans la revue Monthly Notices of the Royal Astronomical Society en mars dernier.

Une théorie accréditée par l’absence de cratère et de débris. Il aura fallu plusieurs modélisations pour que les chercheurs en arrivent à cette conclusion.

DES ZONES D’OMBRE DANS LA THÉORIE

Si la piste des chercheurs russes semble apporter un début d’explication, la théorie comporte toutefois des anomalies et notamment  qu’il soit peu probable qu’un objet de cette taille puisse frôler la terre tout en continuant sa route vers le soleil. Même si les chercheurs disent que ce n’est pas impossible il faut bien imaginer la taille de l’astéroïde. De 100 à 200 mètres de diamètre, il aurait frôlé la terre à 11 000 mètres d’altitude à une vitesse de 11 km/s sur près de 3000 km dans le ciel Sibérien. Un mystère qui n’est plus tout à fait entier mais pas totalement élucidé.

Bob Bellanca (source Monthly Notices of the Royal Astronomical Society)