21 septembre 2022 – Tweetée par le compte Oddly Terrifying, une vidéo montre un poisson avec ce qui semble être quatre yeux et deux bouches, pêché dans un lac dont on ne connait pas la localisation.

Beaucoup d’utilisateurs ont fait le rapprochement avec la catastrophe de Tchernobyl et ont suggéré que l’animal avait été exposé à des radiations, entrainant une mutation. Pêchée en 2017, cette carpe est redevenue virale après avoir été repostée par le compte Twitter Oddly Terrifying.

En réalité, ce qui semble être des yeux au-dessus de sa bouche sont ses narines. C’est en effet une des particularités des carpes asiatiques. Cependant, pour ce qui est de sa « deuxième bouche », il n’est pas facile d’en savoir la cause. Mais des scientifiques suggèrent que c’est peut-être une plaie béante qui n’a pas bien cicatrisée.

UN POISSON MUTANT ?

Le Dr. Timothy Mousseau, biologiste à l’Université de Caroline du Sud, aux États-Unis, précise que « la plupart des mutations radio-induites entrainent une croissance, une survie et une fertilité plus faibles ». « La plupart de ces mutants ne vivent pas assez longtemps pour devenir aussi gros. La plupart sont plus lents, moins capables et donc plus susceptibles d’être mangés ou de mourir que les individus normaux ».

Il est vrai qu’en apparence, la carpe semble en bonne santé et a une taille adulte. Or, la contamination tue en général la plupart des poissons en bas âge. Le scientifique, qui a longuement étudié Tchernobyl et Fukushima, précise que sans analyse, il est presque impossible de savoir précisément ce qu’il s’est passé avec ce poisson.

« Dans nos études, nous examinons des centaines, voire des milliers d’individus avant de pouvoir suggérer que les radiations en étaient la cause » a-t-il ajouté. « Sans expériences correctement contrôlées, il est presque impossible de dire avec certitude quelle pourrait en être la cause ».

Noémie Perrin (rédaction btlv.fr Source Twitter)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV