fbpx

(ESPACE) Pour la première fois des astrophysiciens ont détecté de la lumière provenant de l’autre côté d’un trou noir

2 août 2021 – C’est en observant le trou noir supermassif situé au centre de la galaxie I Zwicky 1, située à 800 millions d’années-lumière que des astrophysiciens ont fait cette découverte étonnante. Ils ont pu observer de brefs éclairs de rayons X correspondant à la réflexion des éruptions sur le côté éloigné du disque, courbé autour du trou noir par son puissant champ gravitationnel.

Le plus incroyable dans cette découverte, c’est qu’elle est le fruit du hasard. Initialement les astrophysiciens qui ont détecté ces lumières observaient la couronne d’un trou noir par le biais des télescopes spatiaux XMM-Newton, de l’Agence spatiale européenne (ESA), et NuSTAR, de la NASA. Jusqu’à maintenant beaucoup pensaient qu’aucune lumière ne pouvait s’échapper d’un trou noir de la même manière qu’en théorie, on n’est pas censé voir ce qui se trouve à l’arrière d’un trou noir. Toutefois, certains comme le célèbre Einstein avait émis l’hypothèse que c’était possible. Cette découverte en tant que telle n’est pas révolutionnaire, car nombre d’astrophysiciens pensaient que des flashs provenant de l’autre côté d’un trou noir devaient exister. Cependant ils ne pensaient pas qu’il aurait été possible d’observer ce phénomène avec nos télescopes actuels. 

UNE OBSERVATION INÉDITE

En fait, ce que les astrophysiciens ont vu, c’est l’écho lumineux des rayons X provenant de la couronne du trou noir et l’écho de toute la matière située sur la face avant du disque. Selon le chercheur Dan Wilkins, c’est une caractéristique étrange du trou noir qui a rendu cette observation possible “La raison pour laquelle nous pouvons voir le phénomène est que ce trou noir déforme l’espace, plie la lumière et tord les champs magnétiques autour de lui”. Les rayons X qui ont été détectés sont issus des électrons à haute énergie produits par le réchauffement du champ magnétique entrant en contact avec le trou noir. Ils ont irradié le disque d’accrétion ce qui a produit ce qu’on appelle un écho de réverbération. En étudiant ce phénomène, les astrophysiciens ont pu observer des éclairs de rayons X plus petits. C’est alors qu’ils ont réalisé que ces flashs correspondaient à des réflexions provenant de l’arrière du trou noir, leur trajectoire étant courbée. Au-delà, du fait que cette observation est exceptionnelle, elle devrait permettre de mieux comprendre les trous noirs et leur rôle dans l’espace.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CLIMAT) Un seul pays au monde semble en mesure de réaliser ses objectifs climatiques

21 septembre 2021 –  Pour de nombreux pays dans le monde la réalisation d’un certain nombre d’objectifs climatiques constitue un véritable défi. À un tel point que pour le moment un seul pays dans le monde semble en bonne voie pour réaliser ses objectifs. Il s’agit de la Gambie.

La Gambie est pour le moment le seul pays au monde à avoir obtenu une note climatique globale compatible avec les objectifs fixés par l’Accord de Paris. Pour rappel, il s’agit d’un traité international sur le réchauffement climatique adopté en 2015 qui est censé unifier toutes les nations dans une cause commune pour lutter contre le changement climatique. En effet, selon une étude du Climate Action Tracker a examiné l’Europe et 36 autres nations qui prend en compte de nombreux facteurs, comme les politiques climatiques nationales, les mesures et l’utilisation des terres, le soutien financier international et les objectifs climatiques fixés par ces pays. La Gambie semble pour le moment le seul pays en mesure de réaliser ses objectifs climatiques.

LA GAMBIE, UN EXEMPLE À SUIVRE

Selon l’étude, la Gambie n’est pas le seul pays en mesure de réaliser ses objectifs climatiques, d’autres pays comme le Costa Rica, le Maroc, l’Éthiopie ou le Royaume-Uni s’en rapproche, mais sont loin d’être au même niveau. La Gambie peut être considérée comme un exemple à suivre en raison des nombreuses actions qu’elle a mise en place pour le climat. Tout d’abord, le pays mise majoritairement sur les énergies renouvelables et dispose de l’une des plus grande installations solaires d’Afrique de l’Ouest. Le gouvernement gambien est également parvenu à restaurer 10 000 hectares de forêts, de mangroves et de savanes. Enfin, la Gambie s’est également engagée à limiter l’utilisation abusive des ressources forestières, il convertit également les terres agricoles inondées en rizières sèches. Ainsi, la Gambie semble sur le point de devenir un symbole pour tous les pays luttant pour la sauvegarde de notre planète.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-08-03T11:54:27+02:002 août 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser